mercredi 24 septembre 2014

Suada Club - G Balik, Istamboul



S’il fait beau et chaud, comme à l’accoutumée depuis quatre années, une partie d’une journée à « Galatasaray Island » appelé également « Suada Club » fera toujours partie de mes visites ou plutôt de mon parcours stambouliote. Je ne reviendrai pas sur l’histoire de cet endroit que j’ai déjà relaté dans un autre billet.

L’endroit que l’on rejoint en bateau est toujours aussi exceptionnel ; la piscine l’une des plus belles que je connaisse, la vue sur le Bosphore extraordinaire.




Le soir, le soleil disparaît derrière les collines, la piscine se vide mais la plate-forme reste ouverte toute la nuit avec ses cinq restaurants et bars. Comme l’année précédente ; un japonais, un italien, un restaurant à viande, un autre a « kebabs » et le dernier de poissons. C’est d’ailleurs la troisième fois que nous nous y rendrons.


Mais avant de passer à table, rien que de plus agréable et magnifique que de prendre un cocktail à l’un des bars de la plate-forme. 


C’est toujours au bar du « 360 »   que nous terminons car ce bar est non seulement magnifique placé avec une vue sur les chalutiers passant sur le fleuve mais aussi propose comme leurs autres établissements, des cocktails intéressants à base de « raki ». 


Cette fois-ci j’essaierai le « raki mojito ». Un mojito simplement dans lequel on remplace le rhum par du raki. Surprenant et fort plaisant. Autre breuvage avec un très bon « raki melon » ; un coulis de melon avec du raki et du basilic. 



La terrasse du G-Balik reste toujours agréable et protégée de la brise qui à l’accoutumée de souffler sur le fleuve à toutes les périodes de l’année.  C’est une table constante qui a nous a toujours apporté une grande satisfaction avec une cuisine exclusivement basée sur les produits de la mer et toujours une très belle gamme de poissons exposée à l’entrée et que l’on peut venir choisir.


La pèche du jour sur un lit de glace avec une multitude de poissons comme des turbots, du mérou, des mulets, des dorades et un poisson à l’allure plutôt étrange ; un grondin d’une sorte un peu particulière visuellement peu engageant mais  qui serait délicieux pour les soupes de poissons.





A côté de la cuisine ouverte, les mezzés froids sont exposés derrière des fenêtres frigorifiées.


Une fois passés devant cette cuisine et sortis de la salle intérieure du restaurant, vous rejoindrez la belle terrasse qui présente l’avantage d’être protégée comparé aux autres établissements.



Une fois installé, nous voici amené une coupelle d’huile d’olive dans laquelle se trouve une préparation à base de tomates et piments hachés où l’on trempe son pain.


Un premier mezzé avec une salade d’aubergines vraiment délicieuse. Simplement mélangée avec un peu d’huile d’olive, poivrons rouges et ail.


Une salade de roquettes ciselée avec des tomates et du fromage. Ciselée car ici les feuilles sont larges, douces et non poivrées et amères. Les tomates sont juteuses et sucrées, le fromage turc râpé sur le dessus. Une salade simple mais réalisée avec de bons produits.


Une intéressante assiette de poissons crus mélangée avec du mulet, des crevettes, et probablement un autre poisson non identifié. Un filet de jus de citron, de l’huile d’olive, sel, poivre et quelques graines de sésame noir. Des algues  sur le dessus qui semblent avoir été marinées. C’est frais, réalisé à la dernière minute et tout à fait à notre convenance.


Les calamars frits sont aussi parfaits, tendres, peu de pâtes, irréprochables.


Nous avions choisi à l’étalage de poissons un bar qui fut simplement grillé avec un accompagnement minimum ; tomate, poivron vert, petits oignons blancs, pomme de terre. Le poisson est frais, préparé pour que l’on en apprécie principalement sa chair. Pas de trace de gras comme dans d’autres établissements ou de surcuisson.


Avec ces plats, une bouteille de Kav Narince 2012 ; un vin blanc classique de la maison Doluca tout à fait correct.


Encore un « sans faute » pour le G-Balik qui ne s’illustre pas par son originalité mais qui propose une cuisine préparée avec soins ainsi que des produits toujours frais. Le « Galatasaray Island-Suada Club » reste toujours un de mes lieux préférés pour passer une magnifique soirée après une journée au soleil et dans l’eau.