mercredi 27 avril 2016

The Harwood Arms, Londres




Chaque visite Londonienne se traduit par de superbes découvertes culinaires et cette fois-ci c’est à Fulham que cela se passe. Dans la catégorie que l’on appelle ici le « gastropub », « The Harwood Arms » est un magnifique établissement à moins d’une demi-heure de ce que l’on pourrait appeler le centre. On appelle « gastropub » un établissement où l’on sert une cuisine souvent britannique et savoureuse avec de très beau produits, raisonnablement tarifée que l’on peut accompagner d’excellentes bières ou autres alcools qui s’harmonise avec son repas. L’atmosphère y est toujours très conviviale et sans prétention. Le terme « gastropub » suggère également que l’on fait partie d’une communauté d’épicuriens. Voilà en quelques mots un résumé de cet endroit avec la particularité que « The Harwood Arms » est le seul pub étoilé avec un macaron à Londres, ce qui n’est pas peu dire.

A quelques centaines de mètres de la sortie de métro Fulham Broadway, vous ne passerez définitivement pas par hasard devant ce pub pour la simple et bonne raison que le lieu est un peu caché. Un coin de rue, un bâtiment sur trois niveaux, entouré de ces maisons typiques de banlieue. Une façade bleutée avec un rez-de-chaussée qui sert de salle de restaurant ou pub, et un probable premier niveau où se trouve la cuisine au vu de la lumière un peu poussée de ce dernier.


Le décor intérieur est celui d’un pub mais pas tout à fait comme on a l’habitude de trouver à Londres. Pub tout de même avec un bar mais une salle décorée d’un très bon goût plutôt revisité. Pas que l’endroit soit chic mais il y a une grande harmonie dans la décoration. Série de tables et chaises en bois, uniformité des couleurs entre brun, gris et écru, colonnes de soutien de l’établissement bien intégrées dans la pièce.



Sur le mur à côté du bar une énorme tête de bœuf des probables Highland avec ses cornes.




Dans une autre partie de la salle, un passage pour une seconde pièce où l’on peut également dîner.


Les tables sont ici joliment dressées avec bougies et bouquet floral.


La carte est plus que surprenante car tout d’abord est datée du jour, ce qui laisse présager une cuisine de saison et qui change régulièrement, mais aussi très originale car il ne s’agit pas de mets de brasseries anglaises typiques mais de plats très alléchants avec des intitulés qui témoignent d’une réelle recherche culinaire. Environ cinq entrées et mêmes choix pour les plats principaux et desserts. Une formule deux plats à 35.50 GBP et trois plats à 42.50 GBP. Au vu de ce que l’on peut s’imaginer être servi, il sera difficile de faire mieux.


Pour commencer et étancher ma soif, une excellente bière de l’une de ces micro-brasseries, ici celle de la Camden Town Brewery. Une « Pale Ale » de style américaine avec une saveur légèrement citronnée et de fruits tropicaux.


Puis nous voilà déposé un excellent pain aux céréales accompagné de beurre, qui illustre parfaitement le fait que les produits sont ici soigneusement choisis.


Cela sera en entrée des asperges de la vallée Wye sur un toast grillé, crabe des Cornouailles, cresson et œuf haché. Des asperges provenant d’une région protégée qui se situe à la frontière du pays de Galles et de l'Angleterre. Vertes, elles sont disposées sous une fine tranche de pain grillée et frite, de classiques œufs durs hachés sur le côté, la salade harmonieusement disposée et finalement le crabe qui provient de la région située à l'extrémité sud-ouest du pays. Une entrée légère et très fraiche.


Pour moi un plat plus original car il s’agit de fagots de pigeon des bois du Berkshire accompagné de céleri et échalotes croustillantes. Le pigeon provenant d’un comté dans le sud de l'Angleterre, situé à l'ouest de Londres, a été travaillé sous forme de boulette de viande et pourrait faire penser à un délicieux atriau. Cette boulette est recouverte d’un excellent fond réalisé avec les abats et os de la bête, puis ensuite agrémenté de moelle pour le côté onctuosité. Sur le dessus du céleri rave rapidement blanchi et le croustillant de l’échalote. Une entrée aux saveurs bien prononcées et magnifiquement cuisinée.


En met principal, la caille du Norfolk fumée dans le foin avec carottes, choux kale et orange sanguine. Encore un plat vraiment extraordinaire car la cuisson de la caille est parfaitement maitrisée, encore juteuse en son centre. Le chou amène un côté frais et croquant, l’orange un léger côté acide Généreusement servi, cela sera probablement deux cailles avec ce léger goût d’herbes typiques du foin. La carotte sera présentée sous forme de crème en dessous.


Pour moi un magnifique cuissot de chevreuil Muntjac rôti à l’ail des ours, betterave dorée, et tarte à la moelle fumée. Je suis plutôt étonné de trouver de la chasse fraiche en cette saison, mais ce type de chevreuil est d’une grande tendreté encore rosé. A côté une purée d’ail des ours, quelques feuilles de navet juste poêlées, la betterave jaune ou plutôt dorée qui s’harmonisera parfaitement avec cette tartelette en pâte feuilletée remplie d’un oignon rouge caramélisé et de la moelle. Un plat absolument parfait.


Les desserts ne seront pas en reste avec probablement un des meilleurs soufflés qu’il m’a été donné de déguster, à la rhubarbe du Yorkshire avec une glace à la confiture. D’une grande légèreté, un peu acidulé et point trop sucré car la glace à la confiture de rhubarbe apportera le côté pus sucré. Un étonnant et mémorable dessert    


Autre dessert avec une tarte à la crème vanille avec une glace au toffee et aux dates. Une manière plutôt très perspicace de revisiter un classique avec une tarte vraiment gourmande et une crème avec une franche saveur vanillée. La glace elle aussi est particulièrement bien travaillée avec ces morceaux de caramel typiques de l’Angleterre.


La carte des vins est vraiment soignée et riche en très belles bouteille dans toutes les gammes de prix. Nous sélectionnerons un Saint-Chinian « l’Ivresse des Cimes » 2011 du vignoble des terres Falmet. Un vin intense, à la robe sombre. Au nez, c'est un superbe bouquet fait de fruits noirs, d'épices, de poivre et de notes de garrigues.


Le service est efficace, jeune et souriant. Finalement si le nom se réfère à un pub, soyez rassuré par le fait qu’il s’agit plutôt d’une table de haut de gamme. L’intérieur est effectivement un pub plutôt soigné et la table est vraiment sensationnelle. Un nouvel établissement que j’ajouterai dans ma liste de mes tables favorites à Londres.