dimanche 17 avril 2016

Chez Pépé Nicolas, Saint-Martin-de-Belleville



Je me demande toujours pourquoi les stations de sport d’hiver ne comportent la plupart du temps que de vilains établissements qui ne font pas trop d’effort la plupart du temps dans le décor ou la restauration. Lieux sans charmes, incontournable famille des bolognaise-burger-frites, terrasse souvent mal organisée ou tables et chaises en plastique. A part quelques lieux très haut de gamme, cela reste plutôt exaspérant sans parler des prix.

Mais aujourd’hui voici probablement un des lieux les plus fantastique qui dément complètement ce que je viens de dire. Un endroit où tout et simplement parfait, beau et surtout authentique.  « Chez Pépé Nicolas » qui est vraiment une adresse à découvrir et redécouvrir.

Sur la route entre les Ménuires et Val-Thorens, c’est dans un tournant que vous trouverez un grand parking où vous pourrez Laisser votre véhicule. Peut-être 5 minutes à pied avant d’arriver à destination et sur le chemin quelques explication sur ce chalet d’alpage.



Un petit chemin qui monte, un paysage de montagne, encore un peu de neige et le soleil. Et au milieu de la nature, une effigie de ce Pépé en bois qui est un berger d’alpages.




« Chez Pépé Nicolas » est en même temps un restaurant d‘alpage où l’on découvrira des spécialités Savoyardes et de plus celles spécifiques de la vallée, un magasin où l’on peut en saison acheter du fromage et finalement un chalet d’autrefois.

Juste avant d’arriver au restaurant, vous pourrez voir diverses bâtisses pour la confection du fromage, la grange, les petites fontaines de bois et les petits cours d’eau. Il y a quelque chose de très magique dans tout cela car on a l’impression d’être dans un site complètement préservé.







Une fois en haut vous pourrez toujours passer avant ou même après à la boutique qui vend en saison des produits de la région ou comme aujourd’hui de l’artisanat, des objets de décoration et autres éléments de la vie de berger comme des couteaux, des sacs et plein d’autres choses.



La grange reconvertie en restaurant est absolument magnifique et sa terrasse avec une vue panoramique sur la vallée de Bellleville époustouflante.





La décoration extérieure est d’une grande intelligence, probablement réalisée par des personnes avec énormément de goût et sans aucune faute. Vieilles luges et skis le long des murs de pierres.

Intérieur tout aussi magnifiquement décoré avec de grandes tables de bois et banquette associée, vaisselle de campagne, fleurs de saison comme des jonquilles et sur les murs d’ancienne photos.
Dans une autre pièce des tables blanches avec un décor plus champêtre.







Mais retour sur cette magnifique terrasse avec vue sur les montagnes où se trouve un certain nombre de tables. Certaines rondes avec des sièges recouverts de fourrure, d’autres pour deux personnes et même une possibilité de manger sur la balustrade assis sur un banc ou se trouvent des couvertures.




Ce chalet est aussi joliment décoré avec des cloches de vaches qui sont accrochées aux poutres extérieures.





Seconde terrasse sur le côté ou la décoration est tout aussi grandiose avec dans un coin une vieille radio, du linge qui pend et même un ancien pull de ski.




Une terrasse avec une grande table où il semblerait qu’aujourd’hui il y ait une fête privée. Et même sur la prairie une série de chaises longues recouvertes de peau de bêtes. Vraiment un superbe endroit.




La cuisine ici comme on peut se l’imaginer sera savoyarde mais avec la nuance que non seulement les produits seront de qualité et principalement de la vallée mais aussi parce que l’on y trouvera aussi quelques plats cuisinés que l’on a peu souvent l’occasion de voir.

Par exemple de très sympathiques planches apéritives avec diverses madeleines aux fromages du coin mais ce qui aura attiré notre attention sera la « Bellevilloise » avec de superbes frites de polenta, un pormonier qui est une saucisse aux herbes, du Beaufort et un dip avec des bâtonnets de légumes comme courgettes et carottes. Une très belle planche généreusement garnie.




En plat principal un délicieux pot-au-feu servi dans sa casserole, avec du bœuf de la race d’Abondance, des légumes de garde, bouillon et os à moelle. 



Servi avec moutarde au grain et gros sel.


Et une plus classique assiette de l’alpage avec d’excellentes charcuteries, pommes de terre et fromage fondu qui s’avère être un mélange de fromage à raclette et de crème. Egalement une salade verte pour accompagner.



Avec ce repas, une bouteille du domaine des Orchis, Quintessence d’Altesse, une très agréable roussette de Savoie plutôt très minéral.


Le café sera servi dans un bol et nous profiterons encore un moment de cet étonnant lieu plein de charme, avec son service amical et sa cuisine de circonstance. Probablement l’une des plus belles terrasses de montagne que je connaisse si pas la plus belle !