dimanche 10 avril 2016

Ultramar & Nos, Cadix



Probablement la dernière table qu’il faut visiter à Cadix. Je dis dernière dans le sens « nouvelle approche de la manière d’appréhender la cuisine bistrotière espagnole de qualité ». Comme souvent en Espagne, on ne trouvera ce type de table dans un quartier hautement fréquenté par le tourisme mais dans un lieu principalement fréquenté par les locaux. « Ultramar & Nos » ne déroge pas à la règle et tant mieux. Tout à fait la catégorie d’endroit que j’apprécie communément appelé bar à tapas mais qui en réalité offre une prestation bien supérieure.

Un peu isolé dans une rue car c’est peut-être le seul établissement de ce type, vous ne serez pas déçus d’être allé un peu à l’écart des foules vers l’est de l’ancienne Cadix. Depuis l’extérieure un lieu qui ressemblerait à l’un de ces bistrots branchés où l’on ne prend que l’apéritif mais que nenni !


Effectivement un très joli bar bien agencé, une foule d’habitués qui se sont probablement donnés rendez-vous. 





Des bouteilles qui servent de décoration un peu partout, un singulier mais beau plafond de vieux bois, des structures métalliques comme meubles pour stocker vins et vaisselle.




Vins au verre, bière à la pression, divers Jerez pour démarrer une soirée. Immédiatement nous sommes séduits par cette ambiance assez unique qui est si particulière de l’Espagne.

Ah… la réservation que j’avais faite n’a pas été notée…Que cela ne tienne, le très sympathique tenancier ce soir s’excuse et nous prie de vouloir patienter quelques instants jusqu’à ce qu’une table se libère. N’étant aucunement pressé, cela ne nous indispose aucunement.

Une salle en prolongement du bar assez informelle avec une majorité de tables hautes comme cela se fait de plus en plus souvent. Murs blanc, aspect entre loft et un côté presque industriel, l’endroit est très plaisant.



Alors que nous patentions, sans aucune hésitation notre « nouvel ami » nous offre un verre de Cava Barbadillo et entamons une discussion sur les vins de la carte.


La cuisine de « Ultramar & Nos » peut être classifiée de « tapas revisités », non pas de nouvelles créations comme cela peut souvent être le cas dans ce genre d’établissements mais plutôt des plats familiers mais cependant allégés et très bien cuisinés ou préparés.

Par exemple cette tartine toastée de morue avec de la roquette et des oignions frits. Un excellent pain campagnard grillé avec un assaisonnement précis qui relève la morue parfaitement dessalée. Contrairement à l’énoncé, la salade est un mélange de diverses sortes telles que mâche, frisée et chicorée,



La friture de poisson est un mélange de « tagliatelle de calamar » et de poisson blanc, accompagnés d’une sauce aux herbes type gribiche. Pas d’odeur de friture et une panure vraiment très fine avec cette sauce classique mais bien réalisée.



Un autre plat plutôt simple mais le produit est excellent et bien préparé, le ventre de thon grillé avec pommes de terre et légumes. Le poisson est poêlé et déposés sur un mélange de courgettes, aubergines et de poivrons rouges.



Et le classique poulpe braisé avec des pommes de terre et huile au paprika. Ici à nouveau pas d’exubérance mais c’est aussi bien réalisé.


Un très bon dessert local appelé « Pestino » qui normalement est un bonbon à Noël, typique de l'Andalousie, effectué avec de la pâte frite en huile d'olive et recouvert de miel, mais qui ici a été repensé et préparé avec une brioche et une compote de fruits.


Pour accompagner ce dessert nous nous verrons à nouveau offert un verre d’Amontillado de la maison Barbadillo et ensuite celui de la maison Zuleta.




Comme nous étions au départ avec du Cava nous avons continué ce repas avec celui de chez Bocchoris de Sant  Sadurni D’Anoia réalisé avec les cépages Macabeo-Xarel-lo-Parellada.


Un établissement vraiment délicieux dans l’accueil, une ambiance très décontractée dans un décor très contemporain et une cuisine fraiche réalisée avec de bons produits. Un endroit idéal à Cadix pour une soirée décontractée sans aucune prétention gastronomique.