mardi 19 avril 2016

Mahesh Lunch Home, Pune



Etant non loin du sud de l’Inde, une table de cette région nous sembla tout à fait opportune pour cette soirée. La cuisine de cette région diffère grandement de celle du nord ou d’autres régions comme en Europe entre le nord et le sud. Elle est pleine de saveur et de richesse, souvent fondée et liée à l'ayurveda, médecine et art de vivre visant à rétablir l'équilibre énergétique. Plutôt principalement végétarienne, beaucoup des plats sont à base de légumes et de céréales fortement épicés, magnifiquement cuisinés, mais on pourra néanmoins trouver des produits de la mer.

« Mahesh Lunch Home» spécialisé pour ses poissons et fruits de mer se trouve non loin de la rue commerciale M G Road. Une enseigne que l’on ne peut manquer sur Ambedkar Road.


Une entrée un peu inhabituelle car vous descendez quelques marches et vous trouvez dans un couloir.


A l’entrée de l’établissement, Hanuman le dieu singe souvent représenté avec une massue d’or, divinisé pour ses exploits, représentant le courage, la fidélité, la force et l'intelligence.


Une fois la porte passée vous serez assez surpris de trouver un lieu plutôt élégant et moderne, une salle agencée avec goût, un jeu de lumières bleutées plutôt discret. C’est d’ailleurs souvent le cas en Inde que les restaurants de qualité classé comme chic ont un système d’éclairage souvent propre de la pénombre…Toujours est-il qu’ici les lumières sont dirigées sur la table ce qui est plutôt judicieux.



Malgré que l’établissement propose une cuisine du sud et des produits de la mer, vous y trouverez néanmoins d’autres plats à base de viande pour ceux qui préfèrent. Les recettes que l’on pourra trouver ici son souvent proposées pour une série de poissons, la pêche du jour.

Notre serveur nous présentera sur un plateau plusieurs poissons dont le « pomfret » un poisson plat que l’on ne trouve que dans cette région et le « surmai » qui en anglais est traduit par « king fish », une sorte de maquereau. Egalement de somptueuses et grosses crevettes.




Pour patienter nous prendrons des papadums qui ici sont recouverts de cubes de tomates, oignons et coriandre. Une bonne idée que d’ajouter ces ingrédients sur le dessus.


Les crevettes tandoori, marinées selon la recette du chef et également cuites sur le feu de bois seront vraiment délicieuses, bien cuites car encore moelleuse, enrobée d’une pâte épicées et cuisinées avec poivrons, herbes, oignons et quelques piments séchés mais pas forts. C’est un très joli plat.


En accompagnement pour ceux qui le désire, le chutney à la coriandre, oignons et petits citrons.


Le poisson « Kolai », mariné avec du massala et cuit sur le charbon de bois est une perfection. Ici il s’agit donc de ce « king fisher », une texture réellement proche du maquereau mais avec un goût moins prononcé. Il a donc été mariné dans un mélange d'épices torréfiées et réduites en poudre, puis cuit sur le bois. On l’accompagne de fines lamelles d’oignons de couleur un peu rose qui eux aussi ont été travaillés avec un mélange d’épices.


Autre entrée avec le « Mahesh sukha special » préparé dans une sauce de Mangalore et réalisé avec des calamars. Le terme « sukha » signifie « sec », en d’autres termes cela signifie que le plat n’est pas dans une sauce longue mais plutôt réalisé de manière « sèche ». Selon moi cela veut simplement dire qu’il n’y aura « pas trop de sauce »… Effectivement ces délicieux calamars sont mélangés dans une sauce épice plutôt réduite avec sur le dessus un peu de coriandre hachée.



Après ces entrées, nous recevrons un « Appam ». A la base il s’agit d’un « dosa » qui sont des crêpes fines de farine de lentilles et de riz. Cependant il existe plusieurs variantes dont l’uttapam (ou Appam) qui lui est plus épais et selon les habitués moins digeste. Il constitue un petit déjeuner plus doux que les « masala dosai » pour les estomacs fragiles mais se mange également en plat principal comme ici.


Nous aurons choisi le poisson « pomfret » cuit dans une authentique sauce de Mangalore à base de lait de coco. Le poisson est effectivement plat, recouvert d’une épaisse sauce de couleur orange qui sent particulièrement bon le tamarin facilement reconnaissable par sa légère acidité. La sauce est onctueuse, point trop forte et s’harmonise parfaitement avec ce poisson plutôt fin. On prend quelques morceaux de l’ « appam » que l’on trempe dans la sauce. Il est coutume en Inde de considérer que la sauce fait partie intégrante du plat et que l’on mangera accompagnée de pain ou de riz. Le serveur viendra d’ailleurs plusieurs fois vous resservir.


Et comme dessert, un « kulfi » qui est la glace traditionnelle mais ici dans sa plus simple expression, à savoir sans épice et seulement avec un bon goût de lait concentré.


Un très beau repas avec une délicate cuisine du sud de l’inde, des produits de première fraicheur, des sauces fines et de fabuleuses saveurs.