samedi 19 mars 2016

Café Tivoli, Châtel-Saint-Denis




Si vous posez la question suivante à une personne du canton de Fribourg qui s’intéresse à la cuisine locale et principalement les mets au fromage, « ou mange-t-on les meilleures fondues dans le canton ?», il y a fort à parier que le nom de « Tivoli » soit évoqué par une majorité de personne. Un établissement localisé à Chatel-Saint-Denis, une commune sur la route entre Bulle et Vevey. C’est donc en plein cœur du village sur une grande place que vous trouverez ce lieu « culte » tenu par la famille Colliard.  Un café qui de l’extérieure semble plutôt accueillant et situé au bas d’un immeuble du début du siècle précédent.


L’intérieur est fidèle à ce que l’on attend d’un café traditionnel suisse et dont le décor n’a probablement jamais été changé. Tout est majoritairement boisé, tables parfois joliment sculptées, plafond avec quelques cloches de vaches ci et là, mais surtout de belles parois murales qui représentent des personnages de l’histoire de la Suisse.




Les serveuses sont habillées naturellement avec des costumes traditionnels, l’accueil est aimable, l’ambiance encore calme lors de notre arrivée quelques minutes avant midi.  N’ayant pas réservé car ce fut une halte non programmée, nous nous apercevons que probablement nous avons la dernière table disponible. Quelques minutes plus tard, l’établissement sera complet ce dimanche midi.



Assis contre l’une de ces jolies parois boisées, vous pourrez donc réviser votre histoire en observant chacune de ces figurines comme par exemple Guillaume Tell, notre héro... Sur les tables, c’est plutôt simple…assiette à fondue avec sa fourchette particulière et poivrier.



Je vous recommande de jeter un œil sur cette étonnante table dont les pieds ressemblent à des pattes de vache avec ses sabots.


Notre serveuse d’entrée nous dit… « je pense que vous n’avez pas besoin de la carte mais être venus pour la fondue » ». Effectivement, mais sachez que la carte propose une belle sélection de plats aux fromages ou mets locaux. Le vin du mois est le fendant bien connu Les Murettes de Robert Gilliard à Sion qui accompagnera parfaitement ce repas.


Pour commencer, comment ne pas prendre la traditionnelle planche de viande séchée. D’une qualité impeccable, servie généreusement avec cornichons, oignons et pain de seigle de rigueur.



En parlant de pain, j’avais oublié combien celui-ci devait être d’une qualité adaptée à la fondue et celui servit ici est exactement ce que je m’attends. Je ne saurais précisément décrire sa texture et son goût…mais « c’est celui-là… ».


La fondue moitié-moité est vraiment exceptionnelle et sa réputation n’est pas démentie. Crémeuse, parfaitement équilibrée, pas trop salée ni alcoolisée, une perfection.  En réalité c’est une presque « moitié-moitié » car on y trouvera 1/3 de Gruyère AOP, 2/3 de Vacherin Fribourgeois AOP. Ce qui m’a vraiment surpris c’est la quantité qui est servie. Je considère qu’une personne qui est dirons-nous un bon mangeur et qui prend une fondue devrait probablement avaler 300 grammes de fromage. C’est la quantité qui est d’ailleurs servie ici. Je ne peux m’empêcher de penser que bon nombre d’établissements se moquent vraiment de leur clientèle en ne servant que 200 grammes si pas moins mais au même tarif que celle du « Tivoli » à 24.50 CHF. En tout cas c’est le cas sur le canton de Genève et j’ai souvent vu des personnes prendre des suppléments… Sans faire de mauvais jeux de mots…  « On nous prend un peu pour des vaches à lait… ». Possibilité également de prendre une demi portion et même un coup du milieu avec du Kirsch. Fromage de la laiterie Dumas à Châtel-Saint-Denis pour le Gruyère et le vieux vacherin. Vacherin de la fromagerie du Moléson à Orsonnens ou Crémo à Villars sur Glâne.



Et comment ne pas terminer avec les fameuses meringues avec l’inégalée double crème de Gruyère ? Un moment toujours jubilatoire.



Vraiment un des temples de la fondue et qui peut même se vanter de vendre 13 tonnes de fromage par année selon notre serveuse. Un endroit incontournable si de passage.