vendredi 25 mars 2016

Bodega Dos de Mayo, Séville




Trouver un bar à tapas n’est surement pas quelque chose de compliqué dans Séville. Généralement avant un repas le soir aux alentours de 22 :00, il me plait de passer de bar en bar, de temps en temps on ne fait que de boire et parfois quelques bouchées pour démarrer une soirée. Je ne me rappelle plus où j’avais trouvé cette adresse mais probablement en surfant sur la toile et ayant lu quelques commentaires sur un autre blog. 

« Dos de Mayo » est un lieu plutôt assez attirant de l’extérieur avec sa jolie devanture de couleur bleu-ciel et bordeaux, un charme un peu rétro, tout pour attirer le passant.


Un intérieur plus classique des bars à tapas avec un comptoir, des bouteilles de vin exposées, quelques tables et une armée de serveurs. Un bar qui en quelques minutes se remplit suite au passage de l’une de ces processions de cette semaine sainte.




A priori les tapas ici sont principalement des fruits de mers en salade présentés dans une armoire frigorifiée derrière le comptoir. Pour être franc, ce n’est pas franchement très tentant et j’espère que les poulpes à la galicienne déjà sur un plateau avec leurs pommes de terre ne seront pas servies froides…





Mais aussi une carte pour choisir d’autres tapas qui sont plutôt sans grande originalité mais cela n’est pas pour cette raison que l’on vient probablement ici.

Sur les murs quelques ardoises qui elles aussi proposent quelques suggestions mais il me semble que ce n’est en réalité que ce que l’on trouve sur la carte.


Le vin blanc que j’ai commandé est comme à l’accoutumée agréable et même si c’est du tout-venant, on est rarement déçu.


Nous avons choisi une assiette de « Tortilitas Sevillanas de bacalao ». Une recette parait-il typique de la semaine sainte mais probablement permanent à la carte qui est un mélange de morue, pomme de terre, ail, persil, oignon et œufs. Je n’ai pas de point de comparaison mais ces beignets m’ont semblé être très gras et un peu fades. La friture restera toujours quelque chose de compliqué et rarement bien exécuté.


Un bar à tapas des plus classique, finalement sans charme particulier, facile à trouver où l’on peut simplement prendre un verre.