mardi 29 décembre 2015

Roberta's, Brooklyn



Personne ne me croira que j’ai mangé une pizza dans un des endroits les plus dingue au monde…et de plus excellente si pas une des meilleures qu’il existe… C’est donc dans Brooklyn que cet endroit existe et si vous n’avez pas de voiture, cela sera néanmoins accessible par métro moyennant un changement. Un lieu appelé « Roberta’s » que tous les hipsters connaissent et même les New-Yorkais foodistes, voir les personnes qui suivent l’actualité de la restauration dans le monde.

Alors quel a-t-elle de spéciale « cette pizzeria » qui n’en est pas une… Déjà, prenez la ligne C et sortez à Broadway Jct, de la ligne L jusque Morgan Avenue et deux minutes à pied. Il existe des variantes avec un bus mais ne connaissant pas trop les horaires, le subway nous a semblé être un moyen plus sage de s’y rendre.

En sortant de la station de métro, cela sera un peu l’étonnement car vous êtes au milieu de nulle-part. Quelque chose entre hangars désaffectés et no mans-land. A gauche…c’est encore pire et n’est pas la direction. A droite quelques lumières à une centaine de mètres et par magie le coin devient plutôt animé. Un premier magasin style halle, ensuite un premier restaurant si je me rappelle bien japonais et l’on tourne sur la droite.

Si vous voyez un autre hangar avec des tags et une petite devanture rouge comme un abri de bus lui aussi rempli d’inscriptions sans aucun sens, eh bien c’est là.  En regardant bien sur le toit de cet abri, une pancarte à peine visible avec le nom de « Roberta’s ».



« Roberta’s » fait partie d’une série de tables parmi les plus à la mode de Brooklyn et qui de surplus ne prend pas de réservation. Ce qui veut clairement dire que quand vous y arriverez, vous serez bon pour attendre probablement un heure et demi à deux heures. Mais que ceci ne vous envie pas l’envie d’y venir car l’attente en vaut la peine. Selon la plupart des propriétaires « le sans réservation est une manière de dire que nous souhaitons que le client vienne et qu’il se dise qu’il a vraiment envie de manger ici ». Un concept défendable ou non, à chacun de décider.

Ouvrez cette porte et voilà…vous y êtes ! Une incroyable salle avec une animation comme nulle part ailleurs. Sur la gauche un gigantesque four à bois devant lequel se trouve l’équipe qui prépare seulement ces fameuses pizzas car l’autre cuisine pour d’autres mets se trouve à l’opposé de cette salle.





Une salle avec de simples tables de bois et des bancs, des murs de parpaings peints en blanc, quelques grands tableaux. Quelque chose proche d’un entrepôt reconverti avec un excellent fond musical et une ambiance très festive. 






L’accueil à droite de l’entrée avec sur des plateaux muraux un ensemble d’objets plutôt hétéroclites. Quelques mots échangés avec la jeune femme de cet accueil et nous voilà partis pour 1 :45 d’attente. A la question…  « Qu’allons-nous faire en attendant… », la serveuse nous rassure en nous disant qu’il existe un bar faisant partie de l’établissement qui se trouve à côté sous une tente qui est chauffée. Elle nous communique qu’elle viendra nous chercher en temps voulu. En vous rendant donc dans cette tente, vous pourrez également vous arrêter au bar du fond de salle attenant à la cuisine.





Juste avant d’arriver dans ce second bar, vous passerez par une seconde salle qui semble avoir été construite avec des tôles de container de bateaux. Au centre un poêle par temps froid.


Vous sortirez donc de cette salle, passerez devant l’accès au second bar et quelques tables extérieures avant de pénétrer dans cette tente chauffée.





Un incroyable bar de fortune avec également une série de bancs et de tables en bois et sur la gauche ce second bar où vous irez chercher vos consommations en attendant que votre table se libère. Une jolie sélection de cocktails, de vins au verre et de bières certaines à la pression. On s’installe où l’on peut, voir reste debout... Le temps passe sans que l’on se soucie vraiment du moment où nous serons invités à passer à table. Le bar mérite d’être admiré car la décoration un peu loufoque transcrit parfaitement l’atmosphère qu’il règne ici.








Cela sera donc un cidre Applewood Naked Flock Cider  toujours fortement appréciable car proche d’une bière. Et une Pale Ale de la Bronx Brewery Winter a 6.7%.. Encore une excellente bière d’une micro-brasserie locale.


Dans les temps prévus nous passerons à table dans la seconde pièce. Comme nous attendions une autre personne nous avons choisis sur la carte une salade appelée Broccoli mais plutôt à base de chou-rave et de chou Kale avec un Bagna Cauda, une sauce piémontaise à base d’ail, anchois, beurre et huile d’olive. Le tout poêlé est présentés sur une assiette avec la sauce parcimonieusement déposée dessus. Une jolie assiette de saison.


Maintenant ce fut la grande question…que valent ces pizzas ? Trois différentes avec une « Margherita », tomate mozzarella, basilic et jambon cru additionnel.


Une « Cheesus Chist », mozzarella, taleggio, parmesan, poivre noir et crème.


Et une « Achilles Last Stand », tomate, mozzarella, cheddar de montagne, double guanciale qui est une spécialité culinaire italienne. Il s'agit d'un morceau de viande non fumée issue des joues ou des bajoues du cochon, ici de Calabre, ail et échalote.


Je dois reconnaitre que ce fut probablement l’une des trois meilleures pizzas de ma vie. Une pâte aérienne, jamais molle au centre, ni sèche sur les côtés. Une texture d’une étonnante justesse en bouche avec un léger goût de feu de bois. Les ingrédients absolument irréprochables avec une fantastique mozzarella crémeuse et qui n’a jamais solidifié, une sauce tomate vraiment exquise, un jambon hors norme pour une pizza. Une attente que l’on peut comprendre tellement ces pizzas furent des perfections.

Avec ce repas, une bière Stillwater Brontide, une ale de type bière belge brune brassée à Baltimore et une Southern Tier Pils, de Lakewood à New-York.



Un fantastique endroit à absolument découvrir dans Brooklyn avec une réputation totalement justifiée. L’endroit est fabuleux, extraordinaire, l’ambiance au-delà de ce que l’on peut espérer pour une pizzeria sans vraiment en être une. Finalement pas un lieu si alternatif que cela mais plutôt l’esprit New-Yorkais branché concentré en un seul endroit.