jeudi 3 décembre 2015

Café des Tramways, Lausanne



De retour au sympathique « Café des Tramways » en ville de Lausanne un samedi soir avant un spectacle car par chance on peut y dîner aussi de bonne heure. Je ne reviendrai pas sur le lieu et l’atmosphère que je décris déjà dans deux autres billets. L’accueil est toujours aussi souriant et nous voici cette fois-ci assis dans un autre endroit de la salle.



Pas de « spéciaux du jou » ce soir mais comme nous n’avons pas encore goûté toutes les recettes du chef, cela ne nous pose aucun problème car il y a toujours quelque chose de tentant à la carte.

Ce soir quelques Cuisses de grenouilles au beurre persillade. Une jolie assiette avec de petites cuisses et non pas souvent ces « crapauds »...qui ne viennent de je ne sais où… Un beurre peut-être qui aurait mérité d’être plus aillé selon le convive, la chaire est fine, une bonne entrée en matière.


Pour moi le Tartare de bœuf classique en version entrée que je ne connaissais pas encore et qui s’est avéré être délicieux et presqu’un peu particulier car plus « comme on le mange en Belgique », avec une touche de ketchup (« filet américain »). On y retrouvera également du parmesan ainsi des câpres et ruccola. Accompagné de pain grillé. J’oubliais de dire que ce tartare est coupé au couteau comme il se doit. A noter que les salades du chef sont toujours excellentes, variées, fraiches et toujours avec une pointe d’originalité. A votre demande vous pourrez ajouter de la pâte de piment qui est même réalisée par le chef et à base de piments des caraïbes.



En plat principal, un classique Boudin noir sauce échalotes. Déposés sur quelques tranches de poitrine de porc, accompagné d’un écrasé de pommes de terre et de quelques haricots verts.


Et pour moi le Filet de sandre rôti, beurre blanc anisé. Quelques filets sur des pommes vapeur et bok choy, sorte de chou de chine. Sur le côté un beurre blanc subtilement aromatisé que le chef rapportera par la suite si vous en souhaitez plus.


Un seul dessert maison avec un Riz au lait marmelade d’abricot.


Nous reprendrons le Costière de Nîmes du Domaine de Boissière Jarnegues 2013 que nous avions particulièrement apprécié lors d’une autre visite.


A nouveau un repas de qualité, une table constante qui propose une cuisine variée et gourmande qui satisfera tout un chacun.