mercredi 23 décembre 2015

Murray's Bagels, New-York



Autre grand symbole de la « cuisine américaine » ou plutôt boulangerie, le « Bagel ».  Une belle histoire que celle de l’origine de ce pain transformé en sandwich et qui commence à apparaitre dans certains lieux en Europe. A l’origine il s’agissait en 1863 de remercier le roi polonais Jan Sobieski d’avoir protégé les juifs contre l’invasion des Turcs. Ce boulanger aurait donc créé un pain en forme d’étrier du nom de « Beugel » en allemand pour rappeler à ce roi sa passion, l’équitation.  Ce pain fut par la suite exporté en Amérique par les juifs d’Europe de l’Est.

Un pain plutôt dense qui passe par une cuisson partielle dans l’eau bouillante avant de passer au four. Sa composition étant majoritairement de la farine, de l’eau, du sucre, du malt, des œufs, de la levure et de l’huile végétale.

Si vous questionnez un New-Yorkais et lui demandez « où se trouvent les meilleurs » Bagel de la ville, il y a de fortes chances qu’il vous mentionne « Murrays’s Bagel » dans l’Avenue of Americas dans Greenwich. Une petite épicerie avec son drapeau noir qui vous indique son emplacement.


Au numéro 500 de la rue, deux bancs pour éventuellement le déguster par beau temps à l’extérieur après avoir reçu sa commande.


Ne pensez-pas obtenir votre bagel immédiatement car ici il faut évidemment faire la queue comme dans n’importe quel bon établissement. Tout se passe en deux étapes ; une file pour passer sa commande et une seconde pour réceptionner sa marchandise une fois votre numéro appelé quelques minutes plus tard. Une consommation sur place si vous pouvez trouver où vous asseoir ou alors une vente à l’emporter.




Un plus des bagels, un choix de boissons, produits laitiers et autres pâtisseries sont aussi disponibles.
Certes le pain est ici considéré comme étant l’un des meilleurs mais ce qui est aussi remarquable c’est tout ce choix de produits que l’on peut ajouter pour en faire un sandwich.  On y vient surtout pour les nombreux saumons qui sont exposés dans une vitrine réfrigérée.


Il faudra aussi mentionner quel « cream cheese » vous souhaitez car le choix est tout aussi vaste. Pas qu’une seule version nature mais aussi un certain nombre de préparations épicées, elles aussi exposées derrière la devanture du comptoir.


Vous pourrez heureusement consulter le panneau où sont affichés toutes les espèces de bagels, consulter l’impressionnante liste de saumons qui est proposée et si vous souhaiter plutôt une salade ou d’autres types de produits « Delicatessen », faire votre choix avant de passer votre commande.
  

Une fois arrivé votre tour, choisissez l’un de ces bagels car j’ai bien dû identifier plus d’une douzaine de sortes ! Nature, à l’oignon, à l’ail, au sésame, au pavot, etc...




Une fois la commande passée, vous irez régler votre dû à la caisse et attendrez que celui-ci soit préparé.


Je choisirai celui au pavot avec du saumon Wild Pacific King avec du cream cheese nature et ajout de câpres. Il sera emballé dans un papier Kraft, coupé en deux afin de faciliter sa prise en main.  Indéniablement le meilleur bagel de ma vie… le saumon qui est le plus gros de l’Atlantique est considéré comme étant l’un des plus gras et plus gouteux.  La crème est d’une rare onctuosité. Un moment de pure gourmandise qui est en ce qui me concerne un petit déjeuner parfait. A noter que les bagels peuvent se consommer à n’importe quel moment de la journée et seront aussi grandement appréciés pour le lunch.



Second bagel, celui-ci « whole wheat everything », qui signifie à la “farine complet” et avec tous les ingrédients additionnels des autres. Il sera également rempli au cream cheese mais avec un autre saumon, le Belly Lox. A noter qu’il ne s’agit pas d’un saumon fumé mais passé dans une eau salée. Un saumon plus salé que les autres mais toujours grandement appréciés par ceux qui en connaissent la préparation.


Pour découvrir ce qu’est un vrai bagel, une adresse qui doit absolument être visitée par tous ceux qui n’ont jamais eu l’expérience d’apprécier ce fabuleux sandwich.