lundi 22 août 2016

Prem's, Pune




Soirée entre amis qui m’emmènent visiter une autre table de Pune non loin du Koregaon Park et située en peu en arrière de la rue principale complètement envahie de véhicules en tout genre dont une majorité de tuk tuk, le « Prem’s ». Le genre d’établissement plutôt très fréquenté le weekend qui pourrait faire partie de la nouvelle génération de tables populaires jeunes indiennes, qui essaie de ratisser plutôt large au niveau cuisine puisque l’on peut y trouver un certain nombre de cuisines inclut de l’indienne.

Une terrasse plutôt grande coincée entre des immeubles, plutôt agréablement aménagée puisque l’on ne s’aperçoit pas qu’il y ait des immeubles, que celle-ci se trouve être couverte de toiles puisque nous sommes encore en saison de mousson et tout ceci avec un jeu de lumières adapté et intime.




Dans une partie de la cour une section un peu plus éclairée et selon moi plus agréable pour voir finalement dans son assiette. Un mobilier plutôt standard, une musique chillout en début de soirée, une ambiance certes décontractée et très agréable.



Pour commencer des bières d’une micro-brasserie locale appelée TJ’a proposant à la pression trois types dont la « Premium Bock », avec des arômes de malt et un goût torréfié. Une sympathique bière qui ne se cache pas de ressembler à certaines bières que l’on trouve en Allemagne.


Comme d’accoutumée, un service de papadum et bon chutney coriandre er menthe légèrement pimenté.


La carte propose une sélection de plats internationaux, chinois mais c’est pour leur cuisine indienne que nous sommes venus. Il faut maintenant plaire à toute sorte de clientèle mais on sait que la cuisine locale sera probablement meilleure que n’importe quoi d’autre. Cuisine d’influence du Mahārāshtra et des provinces avoisinantes.

Un plat qui m’était inconnu, le « Jerra Chicken », morceaux de poulet parfumés aux feuilles de curry et graines de cumin. Tout est d’une très grande fraicheur, le mélange d’épices est vraiment délicieux, les saveurs presque rafraichissantes. De plus l’aspect visuel est des plus engageant avec sa couleur verte. A noter que les feuilles de curry ne se trouvent quasiment jamais en dehors du continent indien à part quelques rares exceptions. Les feuilles de curry proviennent d’un arbuste très intensément aromatisé. Le plat est également recouvert de coriandre fraiche ciselée.


Autre plat à base de la même volaille, le « Kombdi Mirch Lasooni », dés de poulet, oignons, piments, sautés avec un chutney d’ail et citron vert avec une sauce plutôt « sèche », quelques noix découpées en lamelles sur le dessus ainsi que quelques piments verts grillés. Un plat très différent et tout aussi gourmand, plutôt prononcé grâce à la saveur de l’ail.


Une viande avec le « Mutton Masala », mouton ou agneau aux épices réalisé de manière également sèche, un plat tout aussi réussi avec des saveurs plutôt différentes des currys traditionnels d’autres régions.


Autre bière de la même micro-brasserie, la « Devils Dark », bière brune avec un goût distinct de malt rôti, un peu de saveur fumée.


J’apprends qu’il est coutume en Inde que de manger du pain, mais un pain d’origine de la colonisation française et qui s’avère être un fréquent accompagnement pour les petits encas que l’on peut acheter à la sauvette dans les rues avec par exemple des œufs brouillés épicés et pimentés. On peut trouver un peu partout ce type de pain au lait facile à manger que l’on peut également farcir de viande hachée. Ici cela sera le « Keema Pao » à l’agneau. Arrive donc ces pains de types européens mais semblerait-il grandement apprécié dans le pays.


Puis arrive dans une coupe me mélange de viande d’agneau épicé que l’on mange soit dans le pain lui-même comme un sandwich ou alors on prend quelques morceaux de ce pain que l’on recouvre de la mixture, quelques oignons frais, un peu de citron vert. Certes le pain n’étonnera pas un européen mais la préparation est excellente.



En dessert que l’on se partage, le « Gajar ka Halwa », un mélange chaud très populaire de carottes râpées, lait condensé, sucre, raisins secs et amandes, le tout cuit ensemble. Un dessert du Punjab vraiment excellent avec en plus sur le dessues quelques brisures de pistaches et amandes.


Un très sympathique endroit pour une soirée pour socialiser et se réjouir de déguster une bonne cuisine locale et même avec quelques regards sur d’autres régions du continent indien.