dimanche 9 novembre 2014

Los Adobes, Todos Santos



Je me doutais bien qu’il y avait une très jolie table à « Todos Santos » car la première expérience n’était pas des plus concluantes. Une première tentative pour aller chez « Los Adobes » mais l’établissement n’était pas ouvert. Pour des raisons peu explicables, il semble que certains établissements ne soient pas encore ouverts tous les soirs car la saison touristique démarre en Novembre/Décembre. C’est donc en repassant aux heures de midi que nous trouvons cette-fois « Los Adobes » ouvert !


Le lieu à la particularité de posséder un jardin qui reflèterait le désert et sa végétation.  Arrivé devant la porte de cette jolie maison du village aux murs jaunes, soit vous entrerez directement dans le restaurant soit vous passerez par l’extérieur pour rejoindre ce jardin.


Une allée qui long le toit de palme, la « palapa » et vous voilà dans un vrai jardin avec plusieurs sortes de cactées. C’est très joliment structuré avec plusieurs petits chemins qui vous donnent l’occasion de voir de près les différentes plantes. La terrasse du restaurant se trouve derrière la maison et face au jardin.





La cuisine de « Los Adobes » semble être plutôt sophistiquée avec une prédominance de plats provenant de la région du « Puebla » qui se trouve dans le centre du Mexique, à l'ombre de deux volcans qui est une ville provinciale tranquille et coloniale perchée à 2 150m d'altitude.

En entrée nous choisirons un plat pour deux simplement appelé « plat mexicain » qui offre un certain nombre de petits mets choisis selon les humeurs du chef. Six petites bouchées accompagnées de salade ciselée et de fromage râpé sur le dessus. 


Des « quesadillas » qui sont de simples « tortillas » de blé ou de maïs, garnies de « queso Oaxaca » qui ici semblent avoir été frites ou poêlées.


Des « Sopes », plat typique des rues et des marchés. Ici j’identifie un fond à base de purée d’haricots avec sur le dessus du poulet effiloché.


Un excellent « guacamole » dans une coquille de « tortilla » frite.


Des « Flautas » ou flûtes, qui tirent leur nom de leur forme mince et allongée. Au Mexique, on retrouve ces tortillas frites, le plus souvent garnies de poulet avec ici de la crème fraîche et du « queso añejo ».


Tout est excellent, très frais et varié.

En met principal, le « Chiles en Nogada », un piment « Poblano » farcis avec de la longe de porc, du bœuf et des fruits, recouvert d’une sauce aux noix et de graines de grenade. Contrairement au « mole », les « Chiles en Nogada », ne sont préparés qu’en été car c’est la saison des noix et de la grenade. Cette contrainte les rend plus convoités. Ce piment est de grande taille, farcit donc avec de “picadillo” qui est un hachis de bœuf cuisiné avec de l'ail, des oignons ici avec aussi du porc. La légende veut que le plat ait été élaboré par le peuple de Puebla en l'honneur du « consommateur » de l'indépendance mexicaine. On prétend également aussi que l'empereur du Mexique indépendant était particulièrement friand de ce plat, dont la symbolique des couleurs seyait à son armée : le vert des piments « Poblano »  (espérance), le blanc de la sauce aux noix (pureté) et le rouge des graines de grenade (passion pour la patrie) reproduisent les couleurs du nouveau drapeau mexicain. A noter qu’aujourd’hui les grenades ne sont pas rouges mais blanches ! Un magnifique plat plein de saveurs.


Autre plat, une roulade de blanc de poulet à la « Jamaica » qui est servie avec fenouil et coriandre dans une sauce à l’hibiscus. La volaille est reconstituée après cuisson en roulade et service avec une délicieuse sauce réalisée avec une réduction de cette fleur que l’on utilise également comme boisson rafraichissante. Le plat est accompagné de riz et légumes sautés.



Voici une très belle adresse où l’on mange une cuisine d’une autre région parfaitement réalisée dans un très joli cadre. Une table de qualité dans le joli village de « Todos Santos ».