jeudi 6 novembre 2014

Hotel California, Todos Santos



Voici une incroyable histoire que celle de « l’Hôtel California » de Todos Santos, qui mérite d’être relatée… car l’endroit est plutôt unique dans son genre, propose évidement de l’hébergement mais aussi de la restauration ainsi qu’une boutique d’objets plutôt très sympathiques.

Tout démarre lorsque Gene Kira dans son livre « L’inoubliable mer de Cortez »  écrit en 1952 que « l’Hôtel California fut ouvert à Todos Santos par un certain Antonio 'El Chino' Wong Tobasco. » S’agit-il de la date d’ouverture de l’hôtel ou date de construction ?  Il se pourrait qu’en réalité le bâtiment fut construit bien avant et que ce  'El Chino' servait de la nourriture chinoise dans son restaurant basé dans ce bâtiment.  Mais en 2002, le journal de La Paz « Sudcaliforniano » publie que Don Antonio Wong Tobasco et sa femme Senora Trinidad Castillo de Tabasco, démarrèrent la construction de l’hôtel en 1947 et que l’inauguration fut en 1950 et non 1928 comme affiche les t-shirts en vente par la boutique de l’hôtel !

L’hôtel s’appela de diverses manières tout au long des années. Tout d’abord « Hotel California », puis « Hotel Mission Todos Santos» dans les années 70 pour revenir à « Hotel California ».

Comme la ville n’était pas à l’époque franchement la cible des touristes, le récent propriétaire de cet établissement joua avec le nom de cet hôtel pour faire croire que c’est ici que l’une des chansons les plus célèbres et iconique au monde a été imaginée.  Cette chanson de 1976 interprétée par « The Eagles » et qui fit vendre au groupe des millions d’album reste indémodable et qui n’a pas au moins une fois dansé sur celle-ci ?  En tout cas… il n’y a pas une fois dans l’année ou cette chanson ne s’entend pas ci ou la…

Quelques rumeurs firent croire que Don Henley écrit la chanson lors d’un séjour fin des années 60 et début 70 alors que ce fut principalement Don Felder qui en créa les fondations . Un grand nombre de recherches furent entreprises mais aucune déclaration officielle délivrée. D’autres rumeurs faisaient allusion a Don Henley qui aurait loué une chambre à 2 USD par jour… et dormais dans un hamac…. Tout ceci fut alors démenti en 1997 par l’intermédiaire d’un certain Joe Cummings tout aussi intrigué qui envoya un fax à Henley qui répondit que tout ceci était que divagation…. (Photo du fax ci-dessous).  

 
Tout le monde se rappelle également de la pochette du légendaire 33 tours avec son toit et un magnifique coucher de soleil dans l’arrière-plan mais il ne s’agit pas de cet « Hotel California » de « Todos Santos » car le photographe David Alexander proposa le « Beverly HillsHotel » de Los Angeles et le design de cette pochette fut créé avec l’aide d’un certain Kosh.


Malgré cela, un nombre incroyable de touristes viennent toujours ici pensant que c’est vraiment ici que la chanson fut créée. Malheureusement la plupart de ces personnes ignorent la vérité ! Malgré tout ceci, le propriétaire entretient la légende…. Tant que cela marche, les « pesos » rentrent dans les poches !

L’hôtel ferma en 1990, fut mis en vente en 2000 et ré-ouvert en 2002 avec un certain John Stewart. Le bâtiment fut remis au goût du jour et propose aujourd’hui un restaurant appelé « La Coronela » ainsi qu’une galerie de vente attenante.

Il faut vraiment visiter cet hôtel car rarement j’ai pu voir un endroit avec autant de charme, d’ambiance qu’ici.  Comme je l‘ai déjà mentionné, les touristes souvent viennent en excursion de « Cabo San Lucas » pour la journée pensant y trouver la source d’inspiration des « Eagles »…. achètent quelques cartes postales et t-shirts… puis s’en vont…

L’apparence extérieure n’a pas vraiment changé depuis sa construction avec ses murs au ton brique, ses arcades et quelques palmiers qui longent la façade.


La boutique qui se trouve à gauche serait à l’origine un énorme garage mais rien ne laisse penser à cela. Une grande porte qui donne sur un certain nombre de petites boutiques qui vendent des objets de tout genre mais la plupart avec une connotation mexicaine évidemment. D’ailleurs j’y ai trouvé d’intéressants sels de la mer de Cortez parfumés soit au piment soit autres mélanges d’épices.






Mais passons à l’intérieur de l’hôtel… avec sa magnifique et surprenante décoration. Toutes les pièces sont dans des couleurs vives avec des objets plutôt hétéroclites mais en parfaite harmonie avec l’esprit du lieu. 

Le hall de réception est vraiment somptueux avec des subtils jeux de lumières ; tableaux et objets rustiques pour conférer à l’endroit un côté légèrement bohème.





Un bar avec une série de luminaires les uns plus étonnants que les autres.




Des pièces avec des murs avec de diverses couleurs ; bleu…rouge…vert…




Des petits salons avec de confortables sofas et toujours de surprenants luminaires.

La cuisine du restaurant ouverte elle aussi a été conçue de manière plutôt artistique.



Une très jolie terrasse dans un patio qui a été construit sur plusieurs niveaux. Certains semi-ouverts et d’autres à plein ciel. A nouveau le jeu de lumières est choisi et crée une remarquable ambiance.



Le restaurant « La Coronela » d’ailleurs propose des salles intérieures mais également offre la possibilité de diner sur cette terrasse.


C’est avec de très originales « Margarita » que nous démarrons la soirée avec une réalisée à l’hibiscus et encore plus surprenante, celle préparée avec du tamarin au goût acide et sucré. Un apéritif partagé avec un photographe local qui a publié un certain nombre de très beaux livres   sur la Basse Californie : Claude Vogel Thieton. Un de ses ouvrages d’ailleurs raconte l’histoire, la légende de cet hôtel.



Pour accompagner ces cocktails, quelques « tostaditas » avec une sauce plutôt douce dans laquelle la tomate est passée.


La carte oscille entre mets mexicain et tex-mex mais aussi salades, nachos, sandwiches, pâtes et pizzas.

Nous commencerons simplement avec une salade mixte très fraiche avec des légumes bio comme le « jicama » qui est une espèce de navet mexicain, betterave, tomate, concombre, avocat, laitue, oignon rouge, carotte avec une vinaigrette au romarin et aneth. 


En plat principal, des « tostadas » avec bœuf, salade ciselée, avocat, tomate, crème aigre, feta et piments « jalapeno », le tout servi avec une « salsa » bien assaisonnée. C’est plutôt bien fait et léger.



Egalement une salade avec de l’ « arrachera » et une sauce au poivron rouge. La viande marinée est découpée en tranches et servies avec quelques légumes frais mais sous cette viande, l’on peut trouver également un mélange de légumes chauds comme le « nopal », feuilles de cactus, tomates et poivrons rouge. Une assiette légère toujours aussi bien préparée.



Chaque début d’année, un festival rock est organisé au sein de l’hôtel California et si vous avez la chance d’être là au « Todos Santos Music Festival »  à partir du 15 janvier de l’année prochaine, vous aurez la chance de voir comme chaque année Peter Buck ancien guitariste du célèbre groupe « R.E.M. »  Peter Buck habite à certains moments de l’année Todos Santos et possède une maison à quelques mètres de l’hôtel… 


Généralement Steve Wynn du groupe «The Dream Syndicate »   se trouve également là. Il faut comprendre que Todos Santos est un lieu artistique qui attire un grand nombre de personnes à la recherche de quelque chose de paisible, de différent, d’original. Sans aucun doute, cet évènement annuel à l’hôtel California doit être un très beau moment.

On viendra dans cet hôtel pour mille et une raisons. Probablement pas pour découvrir une cuisine gastronomique mais pour s’imprégner du lieu, d’apprécier la structure et la décoration, pour  visiter la boutique, pour passer un excellent moment et pourquoi pas venir au festival…