lundi 2 juin 2014

Wirtshaus Steirerstöckl, Vienne



Petite escapade à quelques kilomètres en dehors de Vienne afin de découvrir une table dans une forêt où l’on peut apprécier de la cuisine de Styrie, une des régions d’Autriche où l’on cultive une certaine sorte de potirons d’où l’on extrait un huile de très grande qualité et plutôt recherchée.

Les graines du potiron de Styrie est  une variété autrichienne de l’espèce Cucurbita pepo, permettent de réaliser une huile est vert foncé et légèrement fluorescente. Sa saveur de noisette et de noix est plutôt intense.

C’est donc après quelques kilomètres sur les hauteurs de Vienne après avoir traversé des forets que vous arriverez au « Wirtshaus Steirerstöckl » qui ressemblerait à une maison de contes avec ses bacs de géraniums sur la fenêtre et sa construction en bois. Parking sur le côté jolie terrasse sur le devant de l’entrée, toute entourée d’arbres. 


Quelques hortensias ci et là, des photophores allumés sur le sol, l’endroit semble être très cosy. 





Une fois la porte franchie, une réception avec des ventes de produits car l’établissement ne cuisine qu’avec des produits bio et provenant de fermes. Jus de fruits et vins en vente.


L’intérieur est une belle maison boisée avec de bas plafonds finalement assez comparable à ce que l’on pourrait trouver en montagne comme peut-être en Haute-Savoie. Décoration avec des poteries, photos paysannes, tables et chaises de bois. Les serveurs semblent porter des tenues de Styrie et sont tout à l’écoute de la clientèle.





La carte est effectivement axée sur les produits de Styrie et avec comme spécialité une sorte de sanglier mais il s’agirait plutôt d’une race de porc qui vit en liberté. Un croisement entre le sanglier et des porcs domestiques élevés au grand air dans la région de Reinischkogel.  Egalement en cette saison les asperges réputées de Marchfeld en basse Autriche.

Une jolie corbeille de pain nous est apportée avec un choix plutôt variés la plupart avec des graines de toutes sortes.


Nous prendrons des entrées avec des rissoles de pommes de terre farcies aux asperges Marchfeld et fromage d’alpage sur un lit de salade verte. Un plat plutôt campagnard mais bien réalisé avec des sortes de raviolis farcis aux asperges sur une salade très fraiche avec une sauce justement à l’huile de graines de courges.


Dans le même style, une quiche au bacon, pomme de terre et chasse de printemps sur un lit de roquette et d’asperges. C’est simplement présenté mais bien cuisiné avec des ingrédients de qualité. Une entrée tout aussi campagnarde et forte plaisante.


Troisième entrée pour l’une des personne qui prendra celle-ci en plat principal ; une terrine d’asperges blanches et vertes de Marchfeld sur un lit d’épinards en salade. Terrine qui s’avéra être fraiche, légère et délicieuse.       
  
   
En met principal, des boulettes de viande  de chasse de printemps avec un beurre noisette et une purée de pommes de terre. La chasse provenant de la famille Draxler de Stainz dans l’ouest de la Styrie. Ces boulettes sont vraiment très gouteuses, la sauce malgré son apparence un peu lourde s’avère être bonne.


Et pour moi ce porc de Reinischkogel, dans une sauce au carvi, servi avec du chou cuit dans du vin Schilcher, et un knödel à base de pain brun. La viande est effectivement très tendre, le chou différent de ce que l’on mange ailleurs car cuisiné de manière nettement plus fine, le knödel assez intéressant car réalisé avec du pain bis. Une jolie assiette qui dans son style ne peut pas vraiment être meilleure.


Je me suis laissé recommander un vin autrichien pour ce repas, un Redmont 2011 Markowitsch ; vin avec les cépages suivants 50% Zweigelt, 25% Blaufränkisch, 15% Cabernet, 10% Syrah. Jolie structure et qui ferait un peu penser aux vins du nord de la vallée du Rhône.


Un Schnaps « Spenling » pour terminer, à base de prunes de Styrie mais aussi un délicieux strudel aux pommes et rhubarbe conférant au tout un côté un peu plus acide. Un très joli dessert.



C’est sans aucune hésitation qu’il faut vous rendre dans cet endroit presque perdu comme dans un conte de fée, une jolie maison dans la forêt pleine de charme où l’on mange une cuisine Styrienne de qualité, sincère et authentique.