jeudi 18 janvier 2018

La Plassohla, Barcelone


Déjeuner de type business qui doit se passer dans un endroit facile à accéder et plutôt central, donc voici un très agréable endroit bien au delà de ce que l’on pourrait s’attendre. C’est dans l’hôtel Ohla situé sur la Via Laietana, que l’étoilé « Caelis » se trouve avec le réputé chef Romain Fornell, figure culinaire à Barcelone. Mais c’est aussi dans le même hôtel que se trouve un bar à vin et un second établissement appelé « La Plasshola ». Autres lieux aussi gérés par Romain.


Un gastrobar ou l’on peut apprécier quelques tapas inventifs selon la description de l’établissement. Sur la page principale de l’établissement, on fait allusion à un chef uruguayen au nom de Martin Rodriguez et sur la page de Romain on y apprend qu’il est le chef depuis mars 2017. On en déduira simplement que le lieu est sur la supervision du chef du Caelis, voila…


Une fois passé l’entrée principale de l’hôtel, c’est a gauche que vous vous rendrez. Une porte vitrée, quelques marches et une vue directe sur l’espace de restauration de cette « La Plasshola ».  Une série de tables le long de grandes baies vitrées qui d’un côté permettent d’observer le passage dans la rue et de l’autre l’activité des cuisines ouvertes, dressages, cuissons et autres tâches.




Un grand comptoir en pierre noire, un cellier sur la droite, quelques chaises hautes si l’on souhaite manger à ce bar et contempler la cuisine. Ambiance assez calme, un service distingué, un endroit vraiment très agréable dans un décor contemporain.



La carte est intéressante car propose une cuisine qui sait associer modernité et tradition. Une page entière d’assiettes que l’on se partagera avec diverses sections classiques mais aussi un « coin fritures » et un autre pour les suggestions. Assiettes parfois inspirées de l’Asie, parfois de l’Amérique du sud ou du pourtour méditerranéen avec bien sur des références espagnoles.

Un premier exemple d’un plat qui magnifiquement associe tradition avec création, les beignets noirs et beignets de morue. En réalité des accras d’une grande légèreté avec une préparation qui mélange un peu de boudin noir avec le poisson. Aucune des deux saveurs n’emporte sur l’autre, c’est particulièrement bien équilibré. Un peu de fleur de sel, du persil frit, c’est parfait.


Ensuite de délicieux raviolis frits en deux versions, la première un peu douce et la seconde salée. Je n’en connais pas les ingrédients mais la pâte est fine, rien n’est gras et les farces sont goûteuses.


La morue à la Catalane avec un chutney de mangues est elle aussi très bien cuisinée et cet ajout un peu aigre-doux une belle association avec le poisson. Quelques jeunes pousses vertes pour enjoliver l’assiette.


J’apprécierai beaucoup le ragoût de seiches avec émulsion d’encre et pois mange-tout. La seiche dans le fond de la casserole avec quelques touches de cette émulsion sur le dessus, des pommes de terre nouvelles, quelques pois et un peu de ciboulette. C’est vraiment bien présenté pour un plat qui pourrait être un simple ragoût et en plus c’est très gourmand.


Les moules à la marinière méritent d’être dégustées car ne sont pas simplement préparées mais associées à de la tomate concassée, ail et persil.


Le riz au canard crémeux, champignons et truffe est vraiment délicieux, riz Carnaroli comme on peut le deviner, parfaitement cuit, les ingrédients dans la préparation sont goûteux ; un riz vraiment gourmand.


Belle découverte avec cette bouteille de blanc, un Herencia Altés Garnatxa Blanca 2016, petit vin des Terra alta très équilibré et frais.


Une bien jolie adresse gourmande et très agréable pour un déjeuner, des plats vraiment raffinés pour des tapas, tout est présenté avec soins, le service est irréprochable, l’endroit est très plaisant.