dimanche 17 janvier 2016

The Whelk, Westport



Voici une très belle découverte que ce lieu sur la côte allant de New York en direction du Connecticut, plus précisément à Westport. Une table spécialisée dans les fruits de mer qui ne ressemble pas à priori à ce que l’on pourrait s’attendre de ce genre d’établissement. Un chef appelé Bill Taibe qui est réputé pour être l’un des plus talentueux de l’état et qui possède déjà un autre établissement connu au nom de « La Farm » à Stamford, et qui nous vraiment impressionné avec une cuisine basée sur des produits locaux frais et une carte qui change au gré des arrivages dans un lieu finalement pas si conventionnel que cela.

Face à la rivière Saugatuck, cette grande bâtisse de bois gris ne propose pas de vue sur l’eau comme l’on pourrait s’attendre d’une table dans un tel lieu cependant la surprise est là une fois à l’intérieur.




Une magnifique salle décorée comme un « shack » mais dans un esprit plutôt très esthétique avec une décoration de très bon goût. Nom que l’on utilise aux US pour identifier une cabane ou chaumière. Le genre d’endroit le long de la mer où l’on fait la file pour se délecter de fritures ou crustacés de manière informelle dehors sur des bans. Une structure intérieure absolument parfaite avec deux grandes tables communautaires surélevées, de magnifiques tabourets dans un style industriel comme les lampes d’ailleurs. Une ambiance entre atelier de travail, hangar pour bateaux, et « seafood shack » comme décrit quelques lignes au-dessus.  Un grand bar qui lui aussi est dans l’esprit du lieu.





Au fond une autre table où l’on peut manger en plus petit comité sur des tabourets métalliques toujours dans ce style très harmonieux digne d’un magazine de décoration d’intérieur. Vous remarquerez également les divers objets de brocante ci et là soigneusement présentés.




Et une série de table plus conventionnelle face à la rue qui elles aussi sont réalisées dans un bois laqué qui pourrait rappeler les structures d’un bateau.


La carte est vraiment impressionnante car déjà inattendue. Pas de plats de produits de la mer traditionnelles que l’on retrouve dans toutes les gargotes avec pignon sur mer mais une sélection d’assiettes vraiment recherchées. Certes une sélection de plateaux de crustacés mais ici avec une belle sélection d’huitres (j’en ai bien compté environ une quinzaine de diverses provenances mais toutes locales ou en tout cas de la côte est), mais regardez ce que sont proposés comme plats… Des assiettes à partager les unes plus tentantes que les autres avec de très belles créations ou des associations d’ingrédients plutôt judicieuses.

Pour démarrer, des huitres frites dans des « Parker House Rolls », qui sont des sortes de petits pains mous à la forme ovale inventés à Boston au Parker House Hotel en 1870, confectionnés à base de lait et avec un goût de beurre.  Accompagné de salade de chou en lamelles et de sauce piquante. Le pains maison sont moelleux et parfumés, les huitres encore elles-aussi légèrement crues et entourées d’une excellente panure, le tout déposé sur une croquante salade type « slaw » légèrement épicée. C’est vraiment du « street food » mais magnifiquement interprété.


Pour moi des huitres grillées au beurre à l’aneth et raifort avec de la panure.  Déposées sur des cristaux de sel, chaudes et non sur-cuites. Un beurre manié avec des saveurs bien équilibrées qui complètent parfaitement ces délicieuses huitres.


En plat principal de fantastiques Coquilles Saint-Jacques de Stonington, haricots coco, poireaux, beurre bruni, bouillon de porc. Provenant de quelques kilomètres de là, les Saint-Jacques sont cuites à la précision, déposées sur un mélange des haricots, d’une sauce bien assaisonnée et de quelques herbes fraiches. C’est un plat simple mais qui rend justice a ce coquillage souvent trop écrasé de produits de luxe ou de saveurs écrasantes.


Appréciant les pâtes aux fruits de mer, je choisis les Cavatelli à l’encre de seiche, crevettes rouges, chorizo mexicain, tomates confites. Typique des Pouilles et du Molise, des pâtes travaillées admirablement avec une sauce équilibrée entre cette saucisse rappelant le « nduja », les crevettes et cette sauce tomate bien parfumée. Un plat de pâte très gourmand qui fait partie de ma sélection des meilleurs plats de pâtes 2015.


Deux verres d’un excellent vin blanc français dont je ne me rappelle plus la référence et voici l’un des plus beaux repas de ce périple. Une adresse absolument délicieuse qui nous a donné l’envie de revenir et d’essayer tout ce qui est sur la carte…ce qui est plutôt rare…