mardi 26 janvier 2016

Brick Alley Pub & Restaurant, Newport



Arrivé aux heures de midi à Newport, port de plaisance situé dans l'État de Rhode Island sur la côte est des États-Unis, petite ville fondée en 1639 par des Bostoniens, connue pour ses « Mansions » de milliardaires et également pour son festival de jazz, ses régates de la Coupe de l’America. Un village plutôt « chic » avec un certain nombre de commerce de luxe. Un côté assez « bling bling » dans l’ensemble mais néanmoins un endroit très charmant au bord de la mer. On peut y passer selon ses envies plusieurs journées afin de visiter ces célèbres manoirs entre le centre du village et le bord de l’océan.

Etant à la recherche d’un lieu plutôt informel pour le déjeuner, nous voici au réputé « Brick Alley » qui se positionne comme restaurant et pub.  Evidement les endroits connus ne sont que difficilement accessible sans réservation et une fois passé chez l’hôtesse à l’accueil, c’est plus de 45 minutes d’attente. Que cela ne tienne, le quartier est animé et une ballade pendant ce temps que sera qu’appréciable.



Situé dans l’une des rues les plus commerçantes, l’extérieur plutôt classique ne laisse pas présager de ce qui se passe à l’intérieur. Un lieu plutôt dans le style bar à l’américaine et vraiment très bien décoré. Maintenant certains pourraient comparer cela un peu à du « Hard Rock Café » ou n’importe quel établissement des alentours d’Orlando en Floride pour le côté un peu exagéré de la décoration mais il n’y a rien à redire, c’est vraiment très réussi.





De vieilles enseignes un peu partout, des néons aux couleurs vives et d’innombrables objets de décoration de tout genre. Panneaux publicitaires, structures métalliques industrielles, enseignes lumineuses extérieures et même un coin-cheminée.




Dans une autre partie, un magnifique bar tout aussi décoré avec une ambiance survoltée.




Face à celui-ci, un buffet de salades dans une salle décorée avec une moto en l’air, un camion de couleur rouge et toujours ces enseignes métalliques d’époque. Vraiment une décoration réussie même si typiquement semblables à celles de certains autres endroits dans les lieux touristiques précités.





Passage au bar en attendant que notre table se libère et cela sera deux bières pression de production locale. A noter que la sélection est plutôt belle et large, que c’est plutôt inhabituel d’avoir autant de choix.


Passage à table dans une salle au fond peut-être un peu moins belle que celles autour du bar. Je ne sais pas pourquoi mais cela fait un peu plus cantine que restaurant. Bref une fois la table déblayée plutôt rapidement par le serveur, nous voici avec la carte qui propose un peu à rallonge une cuisine bien américaine. Tous les plats sont décrits avec précision et ne nous laissent que dubitatif. Pour ces raisons, le burger s’imposera.


Des « USDA Prime Gourmet Burger » avec fromage « pepper jack », bacon fumé au bois de pommier, tranches fraiches de piment jalapeno, servi dans un pain avec laitue, tomate, oignon et un aïoli sur le côté.

Bon c’est plutôt simple...un burger, il y a déjà l’apparence et là ce n’est pas très beau… Balancé sur l’assiette, ouvert avec fromage qui coule et lard ou plutôt bacon sur le dessus en croix, montagne de frites à l’allure graisseuse sur le côté.  Bon…la viande est quelconque et grasse, les frites vraiment huileuses et les accompagnements sans saveur, tomate insipide. Bref un burger plus que quelconque avec la classique série de ketchup bas de gamme sur la table.


On viendra avant tout pour l’ambiance et le décor car ce qui est dans l’assiette ne fut guère glorieux, en sachant que l’attente semble être inévitable.