dimanche 9 août 2015

De Garre, Bruges



Magnifique ville de Bruges avec ses coins cachés comme « De Garre », dans la ruelle ou impasse du même nom. Au moyen-âge ce que l’on appelait un « coupe-feu » est une ruelle étroite typique. Ce passage entre les maisons est une ruelle coupe-feu qui permettait d'acheminer l'eau en cas d'incendie. Même si la porte à l'entrée est partiellement fermée n'hésitez pas à la pousser pour accéder à « De Garre » depuis Breidelstraat.



Au fond de cette ruelle située entre deux magasins, vous y trouverez une ancienne auberge ou estaminet du même nom où le temps semble s’être arrêté. Un  intérieur avec une clientèle d’habitués qui semblent avoir leurs chaises favorites, ceux qui y viennent boire leur bière favorite et peut-être certaines personnes qui se seraient perdues et arrivées par hasard…


Une pièce plutôt petite d’une vingtaine de mètres carré, face à un comptoir et sur le côté un escalier qui vous emmènera en haut d’une mezzanine. Une ambiance vraiment particulière car non seulement authentique mais aussi plutôt « senior ». 




Depuis le premier étage vous pourrez observer l’activité de la salle du dessous car l’espace est ouvert.



Egalement un comptoir à ce niveau-là ou vous pourrez commander un ensemble de bières locales, trappistes et en fût. Ne pas manquer de déguster la magnifique « Tripel van De Garre » qui tire 11,5% d’alcool, bière fruitée et aromatique servie avec quelques cubes de fromages plutôt doux et crémeux. 




Cette bière arrive dans un verre en forme de bol avec sur le dessus une mousse crémeuse de plusieurs centimètres, avec un rapport de ¼ et ¾ de bière. En bouche, des arômes de pèche et de citron, une fine amertume sur la fin.



Comme c’est le seul endroit à Bruges où l’on peut apprécier cette bière, quelques efforts pour trouver ce très joli endroit sont  amplement mérités.