mardi 30 décembre 2014

Alta Taberna Paco Meralgo, Barcelone


Comme dans la plupart des cités du monde, diner un dimanche soir relève de l’exploit si l’on recherche un endroit reconnu ou réputé. Après moultes recherches, c’est avec initialement un peu de regret que le restaurant classique s’est finalement laissé supplanter par « un endroit à tapas ». Mais finalement arrivant à ce lieu, je me suis aperçu qu’ici on a plutôt à faire à un vrai restaurant qu’a l’un de ces bars où l’on reste maximum trente minutes.

Paco Meralgo se trouve dans une rue perpendiculaire à l’avenue Diagonal, donc au nord-ouest de la place de Catalogne. Le dimanche soir comme probablement tout au long de la semaine, c’est un endroit très populaire et pour de bonnes raisons. Pas vraiment un bar à tapas comme mentionné mais plutôt un ensemble de tables surélevées dans deux ou trois petites salles au design minimaliste contemporain avec des meubles de bois.




Il y a de fortes chances que vous soyez peut-être placé à l’une de ces tables avec d’autres personnes, conférant à l’endroit un peu le coté « table d’hôte ». Un endroit vraiment très convivial, avec une atmosphère très caractéristique de ces types d’établissements. Ne soyez pas pressé car l’endroit sera probablement comble et les serveurs très affairés, mais une fois la commande passée, tout sera servit comme attendu et sans trop attendre.




Le carte du jour sera en Catalan sur le tableau d’ardoise près de l’entrée mais une carte en anglais existe également pour ceux qui ne parlent ni le Catalan ni l’Espagnol. La liste des tapas est très impressionnante et tout semble être réellement très bon. Des prix allant de 3 a 10 euros, des « raciones » ou des plats individuels. Difficile de savoir si l’on commande trop ou non car tout semble être alléchant. Le mieux étant évidement de commander un certain nombre de plats, de partager et de recommencer… Ici rien d’innovant dans les mets suggérés mais tout est d’une fraicheur irréprochable et les produits sont de premier choix. De bons légumes, des fruits de mer impeccables, des assaisonnements parfaits et pas de graisses superflues...

Les poivrons « padron » sautés avec un peu de sel sont sautés à la minutes,


les artichauts frits délicatement tranchés en fines lamelles et sans aucun doute l’une de mes recommandations,


les anchois « Ondarrao » marinés un peu classiques,


les beignets de morue un modèle du genre car moelleux et non gras,


les « Patatas bravas » pommes de terre à l’aïoli pimenté furent probablement les meilleures jamais mangées car encore croustillantes et la sauce un vrais régal,


les escargots de mer simplement accompagnés d’un peu d’huile,


de magnifiques couteaux grillés avec un peu de citron,


une simple omelette aux petites crevettes bien croustillante,


la salade de cabillaud aux tomates et huile d’olive aussi un des mets hautement recommandable ;


très fraiche et savoureuse, la fleur de courgette à la mozzarella gourmande ,


la « Bomba » une grosse boulette de viande épicée et enveloppée de purée de pomme de terre plutôt rustique,


une délicieuse petite friture de seiches,


des petits des calamars aux oignons caramélisés tout à fait délicieux


et de très fines côtelettes d’agneau panées


et pour finir une crème catalane dont malheureusement le caramel sentait un peu le gaz.



La carte des vins est belle avec entre autre une sélection des vins de la rioja. Nous avons pris un excellent Luis Cañas Reserva 2005.


Comme précédemment décrit, tout est délicieux et frais. Pas de créations mais ce type de tapas souvent se mange debout dans une ambiance un peu chaotique ; ici vous aurez la chance d’être assis dans un endroit des plus convivial et tout cela de manière sagement tarifée.