mardi 19 novembre 2013

Mes adresses: Boucherie Centrale Giroud-Perrier, Lyon



Comment ne pas presque tomber en extase lorsque l’on arrive devant une boucherie comme la Boucherie Centrale Giroud-Perrier qui se trouve dans les Halles Paul Bocuse. 


Oui en extase car ici vous aller trouver des viandes comme dans peu d’endroits. De l’agneau des alpes de Haute-Provence, de l’agneau de lait, du pré-salé du Mont St Michel, du bœuf d’Aubrac, du Porc fermier d’Auvergne, des volailles de Bresse et du gibier en saison. Des viandes toutes produites en France : Label Rouge, AOC, AOP, etc..


A certaine période de l’année cette boucherie propose aussi le remarquable "fin gras de Mezenc" et comment aussi ne pas saliver en regardant la vitrine derrière les bouchers où sont exposées des pièces très spéciales car rassies. Des côtes de bœuf croisé Aubrac-Charolais de 70 jours, des côtes de bœuf rouge des prés de 70 jours, ou d’Aubrac 60 jours, des côtes de bœuf Galice de 60 jours et du bœuf Wagyu !  Quelques intrigantes pièces appelées « réserve » comme s’il s’agissait de vieux vin. En tout cas la couleur de la viande est très proche de ce que l’on trouve dans de vieilles bouteilles…


Le bœuf Galice étant une race bovine espagnole aussi appelée rubia galega. Généralement les viandes courantes sont rassies d’une semaine à une quinzaine de jours donc vous comprendrez aisemment pourquoi les prix n’a aucun rapport avec de la « boucherie traditionelle ». Aussi la perdition d’eau est telle qu’il faut bien compenser la perte de poid par le prix ! Compter plus de 60 euros le kilo.


L’agneau Elovel de Lozère lui est aussi excellent mais on peut aussi se procurer parfois du pré-salé, ou même de l’allaiton, de l’agneau sous la mère qui ne s’est nourri que de lait.



 Le choix de gibier est aussi exceptionnel avec les lièvres, faisans et autres chevreuils.



Pour les amateurs de « bas morceaux » et ceux qui apprécient les plats mijotés, on va trouver des joues et de la queue de bœuf.


Il reste aussi à mentionner que le service est attentionné. 



Le boucher est à l’écoute et l’observer préparer la viande est un vrais régal pour les yeux. Nettoyage, ficelage et tout cela avec la bonne humeur. « Monsieur Moustache »  est d’ailleurs un « modèle du genre » ; attentionné et passionné il vous préparera vos morceaux et vous irez ensuite régler votre addition directement chez la souriante caissière qui vous gardera au réfrigérateur vos achats si nécessaire.