jeudi 8 mars 2012

Zouthaven, Amsterdam

Ce qui distingue Amsterdam au niveau de la restauration de beaucoup d’autres villes en Europe est souvent lié à l’environnement dans lequel les restaurants sont installés. Nombreux sont les magnifiques endroits qui initialement n’ont rien avoir avec la restauration : anciens entrepôts, usines, chantiers, imprimeries, musées, bateaux, station de pompage et j’en passe… (Pour ceux qui habitent Genève, imaginez-vous un restaurant dans la magnifique structure du bâtiment du Quai des Forces Motrices ! Ici à Amsterdam…oui c’est possible !). Ce qui est souvent reproché ici dans ce type de restaurants, c’est le niveau culinaire qui n’est pas toujours en harmonie avec la beauté des lieux et aussi certaine fois le coté éphémère des ces endroits.


Zouthaven est situé au rez-de chaussée du pavillon de la musique (Muziekgebouw) qui est selon les experts la plus belle salle de concert de musique classique contemporaine d’Europe ! Avec l’été l’une des plus belles terrasses d’Amsterdam et donc une vue imprenable sur le port et l’IJ la rivière. Pour y arriver, on part depuis la gare centrale et longe le quai avant d’arriver en face de ce très beau bâtiment tout en verre. Par une passerelle vous arriverez tout d’abord au Bimhuis la très connue salle de concert de jazz pour ensuite descendre à l’étage inférieur au Zouthaven, juste à la sortie de la salle de concert classique.


A premier abord, le décor de cette salle est un peu froid et même stérile ; les lumières sont même un peu violentes, ce qui ne crée pas tout à fait une ambiance propice à la convivialité. Le mobilier blanc ultramoderne ne réchauffe pas non plus l’atmosphère générale du restaurant.




Ici l’on vient pour les poissons et fruits de mer. Ce restaurant servirait leur poisson sous un label et une certification appelée MSC (Marine Stewardship Council) qui consiste à respecter les quotas de pêche et les origines afin de valoriser « la pêche durable ». La carte propose évidement un « raw bar » avec huitres et plateaux de fruits de mer mais également un ensemble de mets cuisinés.


Ayant l’envie d’un plateau, nous avons pris en entrée la version de base avec crevettes, huitres, crabe, pétoncles et coques. Très bien servi, des produits très frais, rien à dire. Seulement peut-être l’étonnement de recevoir quelques petits bols de mayonnaise cinq minutes après avoir commencé le repas.



Comme plats principaux, un des plats du jour ; un duo de lotte et bar avec une très bonne sauce basée sur un court-bouillon de poisson, et des filets d’églefin poêlés dans un beurre vanillé avec une sauce crée à partir de coquillage avec des pâtes remplies de ricotta. Une très belle assiette très savoureuse, équilibrée et parfaitement dressée.



21 :45 tapante..et nous réalisons que les deux seules serveuse présentes ont disparu… Après 15 minutes, seuls devant notre assiette, nous nous demandons si elles ne sont pas tout simplement rentrées chez elles en nous plantant la… Ô surprise nous en distinguons une au loin à travers la porte des cuisines qui venaient de s’entrouvrir…Elle était en train de passer la serpillière… Du coté du bar, un jeune homme qui passa sa soirée allez savoir pourquoi à ranger des verres d’un lave-vaisselle…finalement digne nous regarder. Après l’expression de notre mécontentement, il s’excuse, évidement impuissant face à cette situation et nous propose des cafés gratuitement… Finalement un des deux convives a choisi un dessert qui n’en était pas un (le nouveau garçon étant incapable de décrire le plat) ; un pain perdu réalisé avec du cake au gingembre au milieu duquel se trouvait un fromage coulant (du Herve) avec un sirop de porto. Un fabuleux entremet à plutôt associer « aux fromages ».


Au niveau cuisine, il n’y avait strictement aucune faute, des mets savoureux, des produits très frais. Cependant le service a été un désastre total et je ne me rappelle pas d’avoir vécu un tel cas au préalable.

On se retrouve ici avec un bel endroit, le cuisinier Martin Keus qui est réellement capable de nous sortir de belles assiettes, mais aucun management et un service totalement défaillant. Il faut aussi savoir que ce soir-là, il y avait concert et que l’on peut manger jusque minuit. Il y avait 4 grandes tables réservées à notre départ… Pauvres clients…