samedi 28 janvier 2012

Nob Hill Grille, San Francisco


Après 17 heures de vol et le décalage associé, personne n’aurait grandement envie de rechercher une table prestigieuse à San Francisco mais plutôt immédiatement de faire une immersion dans l’ambiance si particulière et magnifique de cette ville. Nob Hill est un quartier résidentiel et chic, ou se trouvent de pittoresques maisons victoriennes et des rues sacrément pentues qui dissuaderaient plus d’un de trop s’éloigner. Plus haute colline de la ville (115 m), des petits palais, des hôtels historiques, des cable cars bondés résument à eux seuls ce quartier. Son nom n’est autre qu’une contraction de nabab en raison des villas fastueuses.


"Nob Hill Grille" est un petit resto de quartier sans prétention, jalousement gardé par une clientèle d’habitués venus en voisin. Une clientèle à la « Red Hot Chili Peppers », entre bouc..et boucle d’oreille, ou alors le vieux monsieur habitué qui a sa table quotidiennement réservée.. On entre dans cet établissement presque modeste en longeant le bar ou une partie de la clientèle dine ou si l’on a effectué une réservation, à l’une des tables longeant les fenêtres donnant sur Hyde street.



On peut donc sympathiquement observer les cuisiniers œuvrer juste en face de soi quand on est au bar en alternant ceci avec le regard sur l’écran mural plat qui diffuse une compétition de snowboardeurs à Aspen !






Quand l’on parle d’immersion, il faut aussi mentionner celle qui est culinaire ! Rien de compliqué mais des plats bien américains que l’on ne peut considérer manger qu’ici…Des burgers sous toutes les formes, des os a moelle, des macaronis au fromage et surtout les ribs ! Pour démarrer, un dip aux épinards et artichauts frais réalisé avec du fromage blanc et accompagné de chips tortilla. Mais attention, pas de ces horreurs sortant de paquets, mais préparées à l’instant, directement dans l’huile de friture.


Pour suivre, des ribs de porcelet servis avec une sauce BBQ maison, aux piments chipotle (légèrement fumés), les fameux macaronis au fromage et crème, un épi de mais. La viande fond dans la bouche, la sauce a effectivement une saveur délicate. On mangera ce que l’on peut des macaronis…bons..mais pas légers !



Une belle sélection de bières artisanales et de vins au verre.

Un peu plus, et ils m’auraient pris pour leur « nouveau voisin »..