jeudi 20 mars 2014

Brauhaus Joh. Albrecht, Hambourg



De passage pour une soirée à Hambourg avec une arrivée en début de soirée, une seule pensée vint à mon esprit, « bière et cuisine allemande ». Je ne mangerais pas cela quotidiennement mais j’avoue apprécier cette cuisine roborative pour autant qu’elle soit bien réalisée.

C’est donc non loin de mon hôtel que j’avais repéré la brasserie Johann Albrecht située en plein centre-ville avec une vue sur les canaux de l’Alster, affluant de l’Elbe. Arrivé à destination je constate qu’il ne s’agit pas d’une de ces anciennes brasseries comme l’on trouve en Bavière mais plutôt un établissement à l’apparence intérieure plutôt moderne.


Une fois à l’intérieur, je suis plutôt surpris car cela ne ressemble pas trop à ces vieilles brasseries si réputées en Allemagne comme à Munich, mais plutôt à un lieu contemporain qui finalement pourrait se trouver un peu partout en Europe.


En face de moi de grosses cuves en cuivre derrière un bar et sur ma droite une série de salles sur quelques demi-niveaux. Certaines tables sont surélevées afin de simplement prendre une bière, d’autres permettent aux convives de manger un peu plus confortablement.



Au fond de l’une des salles, une probable copie d’un tableau du 17 ème ou quelque chose dans ce goût là. J’imagine que cette peinture doit être en rapport avec le nom du brasseur. Des éclairages plutôt chauds confèrent à l’endroit un certain charme mais nous sommes quand même loin de la beauté de certaines brasseries allemandes d’autres villes.


Pour commencer je choisis la spécialité maison, la « Kupfer », une bière brune maltée plutôt légère et douce. Je précise que ces  bières sont brassées sur place et en plein centre de l’établissement.


Repérant par la suit feuillet sur la table, je m’aperçois qu’il y a une bière spéciale d’hiver réalisée avec différents houblons : Perle, Saphir et Cascade. Une autre délicieuse bière un peu plus forte que la précédente avec un taux d’alcool de 5%.


Comme je suis venu pour me bâfrer et il n’y a pas de meilleur terme que celui-ci… je choisis un plat bien traditionnel qui sans aucun doute ne devrait pas être d’une grande finesse… mais j’assume mon choix. L’assiette du brasseur Joh. Albrechts, composée de petites saucisses à rôtir de Nuremberg, d’une saucisse blanche, de fromage de foie, choucroute, « knödel » de pommes de terre et sauce à la bière.


Arrive mon assiette « bien remplie » avec ces diverses viandes. J’apprécie tout particulièrement les petites saucisses de Nuremberg qui sont vraiment quelque chose à part.  Les saucisses à griller de Nuremberg sont fabriquées à partir de viande de porc sans tendons et de ventre de porc sans couenne. L’assaisonnement caractéristique est la marjolaine. On les assaisonne aussi avec du sel, du poivre, de la fleur de muscade (macis), du gingembre, de la cardamome et de la poudre de citron. Les mélanges d’épices diffèrent selon les recettes transmises. 
 

La saucisse blanche qui vient normalement de Munich semble un peu fade par rapport aux précédentes. Le fromage de foie est assez emblématique en Allemagne et malgré son nom ne contient ni fromage ni foie. Il s’apparente plutôt au pain de viande, en raison de sa forme de gros pain. Il s’agit d’une sorte de terrine, une charcuterie ressemblant à du pâté de couleur rosée, avec une légère croute marron. Ici servit chaud. On pourrait dire que cela ressemble a une grosse tranche de cervelas Suisse. 


La choucroute est bien préparée « à l’Allemande », c’est-à-dire un peu douceâtre et s’avère être un peu grasse. Le « knödel » de pommes de terre qui est  une spécialité culinaire autrichienne que l’on trouve aussi en Bavière et en République tchèque s’avère être tout à fait plaisant. 
 

La sauce à la bière restera un peu anecdotique. Ce plat restera malgré tout assez quelconque, ayant déjà trouvé mieux ailleurs.

En dessert je me laisse tenter par le strudel aux pommes sauce vanille.  J’aurais bien dû me douter qu’après avoir mangé ce dessert maintes fois en Autriche que ce que je trouverais ici serait une très pâle imitation de ce que j’avais mangé auparavant. Ayant même attendu assez longtemps pour être servit, je me suis demandé si cela n’était pas un gâteau congelé et préparé à la dernière minute…


Clairement pour venir déguster des bières, c’est un endroit très agréable où il faut passer un moment. Maintenant question cuisine, c’est selon les goûts et la faim de l'instant… Rien de vraiment exceptionnel mais cela reste tout à fait correct surtout que les prix sont vraiment plus que sages. Le service lui est un peu empressé et l’attente fût de manière générale plutôt longue pour un tel type d’établissement. Si vous passiez par la… allez directement vous installer à l’une des tables juste en face des cuves de cuivre !