jeudi 27 février 2014

Brasserie Louis, Zürich



Ce ne sont pas les restaurants qui manquent dans l’une des rues les plus touristiques de Zürich, Niedersdorfstrasse. Et il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. C’est donc après deux brasseries plutôt traditionnelles et presque historiques que je me suis rendu à la brasserie Louis.


Ici rien de vraiment historique car l’intérieur semble être tout à fait neuf et une réplique des brasseries parisiennes. Oui, c’est joli…mais un peu aseptisé. Murs couleur taupe, comptoir, vieilles photos, inscriptions en français des plats classiques de brasserie comme « fruits de mer, tartare » et copie de vieux carrelage au sol en n’oubliant pas de mentionner les chaises et tables de bistrot.



Une ambiance pas franchement de brasserie et une clientèle entre touristes de passage et peut-être quelque locaux qui « en ont marre de sentir la frite » en sortant de lieux plus traditionnels…


La carte est plutôt très limitée avec un choix de moules, le tartare ou néanmoins une demi-douzaine de plats de brasserie mais pas de grande originalité. Si l’on exclut l’émincé de veau Zurichois et le cordon bleu…il reste quelques plats plutôt français.

Question entrées, ce n’est pas non plus délirant et je choisirai une salade mixte du marché sachant que généralement les salades mêlées sont plutôt très appétissantes outre Sarine. Eh bien quelle déception… quelques banales feuilles de salades sans recherche, des carottes râpées, du mais de boite et une sauce industrielle… J’ai un peu de peine à comprendre qu’un établissement qui se veut un peu chic et qui a une carte limitée ne soit pas capable d’offrir une salade avec un choix de feuilles un peu moins conventionnelles avec peut-être de la betterave, des feuilles de chêne, roquette, pourpier, cresson, etc.., des pousses et autres graines. Pour 11.50 CHF, c’est quand même un peu pousse et frôle la fainéantise…


En plat principal je me suis rabattu sur la blanquette de veau et de fines nouilles. Je dois reconnaitre que cela a « rattrapé le coup » car la viande est parfaitement cuite et bien dégraissée, la sauce est fine et goûteuse, les légumes comme les haricots verts, carottes, petits pois plaisants bien que cela soit probablement un mélange prêt à l’utilisation. 


Une bonne blanquette vraiment bien cuisinée avec une petite casserole de fonte Staub (c’est la mode…) avec de fines nouilles fraiches. 


Pas grand-chose à dire de plus ; une adresse correcte sans trop d’âme avec un plat principal très correct, une carte très limitée et pas  beaucoup d’ambiance.