lundi 19 août 2013

Brauerei zur Malzmuehle, Cologne


Le nombre de brasseries est plutôt impressionnant ici à Cologne mais beaucoup semblent être un peu des pièges à touristes, surtout celles avoisinant le Dom et le long de la rivière. C’est un peu en retrait de Heumarkt que se trouve la Brauerei zur Malzmuehle. A priori le bâtiment ne laisse pas supposer qu’une ancienne brasserie datant de 1858 existe après avoir passé un peu étonnement une porte avec un tourniquet.



Une salle typique qui n’aura sans doute pas le charme de la brasserie Früh mais on sent un peu plus d’ambiance et le lieu semble être majoritairement fréquenté par des locaux. On s’assied à une table avec d’autres convives et tout de suite on me demande si je veux une «queulllllche…. ». On ne demande pas de bière ici, mais des « kölsch ». Je comprends que le 2 dl est une coutume locale ; le garçon trace une barre sur mon carton à bière et tant que je ne dis pas « stop », on me ressert dès la dernière gorgée ! 
 




La carte ne diffère pas des milliers de brasseries qui existent en Allemagne...Mais… j’ai pu ici observer une énorme différence avec ce que j’ai déjà eu manger ailleurs. Je prends une entrée totalement anodine qu’est une soupe de pomme de terre mais qui se révéla être excellente. On y sent un léger goût de lard fumé ainsi que de poireau. Sa consistance n’est pas trop compacte et c’est même en été un plat tout à fait délicieux.




Pour rester « dans le léger », je prends le traditionnel « Haxen »  dans une sauce de bière au malt, chou rouge et pommes de terres poêlées. Le haxen est donc le jarret de porc qui a lentement été braisé, puis ensuite détaché de son os et recouvert de cette sauce. La viande n’est pas du tout grasse ; la sauce est plutôt légère et très parfumée sans être écoeurante rappelant évidement la carbonade flamande. Les pommes de terres sont simplement parfaites car de très bonne qualité avec quelques oignons frits. Le chou rouge lui est également préparé avec finesse et ne sera pas comme souvent trop sucré ou alors épaissi avec une sauce dans laquelle l’on aura malheureusement ajouté un peu de maizena. C’est le genre d’assiette qui peut s’avérer être parfaitement indigeste ou quelconque mais ici je crois que cela frisait simplement la perfection dans le genre.






La bière est étonnement meilleure que celle que j’ai pu boire ailleurs. Quand une cuisine allemande traditionelle est réalisée comme ici, je suis vraiment emballé car c’est plutôt rare de trouver cela. Je ne dirai pas que c’est une cuisine légère que j’ai mangé, mais si vous deviez manger une fois ce type de mets, cela serait vraiment ici.