jeudi 28 août 2014

Asador Astillero, Getaria


Une fois arrivé dans le Gipuzcoa, pourquoi pas une halte à Getaria, autre village de pêcheur qui se trouve dans un joli site. Une petite baie arrondie entourée de falaises, un îlot rocheux pour protéger le port. Le petit village en pente est fort agréable, tout joli avec ses vieilles maisons, et la rue principale mène au port où se trouvent les chalutiers ou autres yachts. Il paraîtrait que le poisson de Getaria est le meilleur de la côte et puisqu’on le dit…il faut évidement le contrôler !!



Ne vous laisser pas tenter par les restaurants à terrasses juste en bas de cette rue car comme partout même si cela ne sera probablement pas mauvais, il y a un très bel endroit un peu dissimulé sur la rue longeant le quai. Continuez en direction du rocher et juste avant le tournant sur votre gauche, l’Asador Astillero.


Pas de terrasses, pas de touristes….On monte au deuxième étage et l’on se retrouve dans une salle de restaurant très conventionnelle seulement peuplée de locaux.



Les fenêtres donnent sur le port donc si vous êtes chanceux vous pourrez manger « au frais » avec de la vue. L’accueil est extrêmement souriant et bonheur…on parle un peu le français. Ici poissons du jour et c’est tout ! Et le plus beau, c’est d’être invité à rencontrer j’imagine Monsieur Astillero…qui me sera présenté et qui me fera pénétrer dans sa cuisine, de pouvoir le contempler tourner et retourner ses poissons cuits sur le feu de bois. Je trouve cela superbe, c’est tout simplement humain et chaleureux.





Et rebelote avec le Txakoli dont la production est vraiment du coin, étonnement on le sert en inclinant la bouteille un mètre au dessus des verres afin que celui-ci mousse un peu dans ceux-ci. C’est rafraîchissant, pas un grand vin mais s’associe parfaitement aux produits de la mer. Pour démarrer une assiette d’anchois grillés; huile d’olive et ail...on se régale, ensuite de fantastiques calamars grillés avec quelques pommes de terre et un peu de persil.



Recettes classiques certes mais toujours très appréciées quand ce n’est pas comme souvent sortis du congélateur et gommeux. Et pour plat principal, le roi des poissons, le turbot (qui se vend au kg) grillé au feu de bois et fini avec les ingrédients précités. Il semblerait que cela soit la spécialité de l’endroit puisque la plupart des tables avaient choisis ce poisson parmi tant d’autres. A 40 Euros le kg, cuisiné et servi, une vraie aubaine.


Un vrai restaurant de poisson pour les locaux que je recommande chaudement si vous êtes de passage le long de cette belle côte basque !