mercredi 21 octobre 2015

La Bossette, Lausanne


Eternel problème que de trouver un établissement ouvert le dimanche soir qui ne soit pas sans charme et qui propose une restauration un peu plus originale que la simple pizzeria du coin. Il y a fort à parier que tout le monde connaisse « La Bossette » à Lausanne puisque cet établissement existe depuis des décennies et même depuis un siècle ! Un lieu qui par chance est ouvert le dimanche soir situé à coté de la place du Tunnel face a un jardin en pente.

Plutôt selon moi un bistrot où l’on vient prendre un verre et pourquoi ne pas y manger puisqu’il y est proposé une restauration assez moderne, lorgnant un peu sur tous les concepts ; locaux, américanisés, végétarien et plus.

Une petite terrasse sur le devant pour les moments où la température est clémente et un intérieur qui s’apparente à première vue a un bar où l’on viendrait consommer l’une des bières proposées car le choix ici est plutôt vaste, original et semblerait atteindre plusieurs dizaines de références internationales.

La clientèle s’affaire autour du bar mais quelques tables ci et la sont dressées afin d’accueillir ceux venus pour dîner. Un décor plutôt simple mais de bon goût avec des expositions de divers peintres ou photographes, une ambiance informelle, décontractée et une musique de fond plutôt agréable. Certains soirs des groupes viennent même jouer en direct.




Avant de regarder la carte, nous voici avec une belle découverte, une magnifique bière du moment, et Lausannoise appelée « bière du Ramoneur» de la micro-brasserie Maupas les Fleurs du Malt. Une bière fumée aux arômes de cendre froide et même de bacon,  une pointe salée et une fin assez sur le tabac. On aime ou pas….cela m’a énormément plus.

La carte est adaptée aux saisons mais quelques classiques semblent être toujours disponibles comme la fondue au fromage de chèvre « la cabriolle »ou le burger de « la Bossette ». Sur le mur une ardoise avec les suggestions du jour qui sont de saison puisqu’il s’agit de chasse.

Cela sera une fricassée de champignons frais, avec röstis et salade. Une jolie poêlée avec entre autre des pleurotes sur laquelle se trouve des röstis sous forme de pavés peut-être un peu trop huileux.

Pour moi le filet de faisan sauce chasseur, choux de Bruxelles aux lardons et spätzlis. Un plat de chasse plutôt peu fréquent alors que le faisan est un vrai délice lorsque bien cuisiné. Deus jolis filets encore légèrement rosés à l’intérieur préservant la volaille de devenir sèche, une sauce classique assez gouteuse et quelques accompagnements tout aussi bien préparés tels que poires, marrons, choux et confiture d’airelles. Dommage que les spätzlis soient un peu secs.

En dessert, un joli moelleux au chocolat noir en version grande.

La carte des vins est plutôt succincte mais avec une jolie sélection de flacons ou de crus au verre,  dont un très agréable Corbière château la Bastide en 2012.

Le service fut rapide, souriant et comme précédemment dit adapté à cette ambiance décontractée. Un sympathique bistrot avec un bon rapport qualité-prix avec soit une cuisine moderne ou saisonnière.