jeudi 14 juin 2012

Sultan Saray, Stuttgart


Quoi de plus naturel que de manger turc en Allemagne lorsque l’on sait que peut-être 3 pourcent de la population vient de ce magnifique pays. Sans aucun doute, le second pays qui propose les tables les plus intéressantes après la Turquie …c’est ici ! D’ailleurs un grand nombre de produits que l’on peut se procurer pour réaliser des mets moyen-orientaux proviennent d’Allemagne même si les emballages sont écrits en turc.



Sultan-Saray est réputé pour être le meilleur restaurant turc de la ville, avec son décor un peu décadent, même que je pourrais qualifier de kitsch avec ses sièges rouges carmins, ses lumières de pacotille, la fresque du Bosphore et j’en passe… Alors que je suis arrivé assez tôt (ici on mange avec les poules…), la salle s’est remplies rapidement signe du succès probable de cet établissement.




La carte est plutôt variée, proposant un choix assez étendu de mets mais lorsque l’on connaît bien cette cuisine et ses entrées, on recherche souvent quelque chose d’un peu inhabituel. Au vu du vaste choix d’entrées (mezze), le choix d’une assiette « pour une personne » avec un assortiment reste un choix tout à fait judicieux pour se faire un bel aperçu des talents du cuisinier. Arrive une assiette que je pourrais qualifier de bien garnie qui à mon goût est un peu trop chargée. Mais laissons les aprioris de coté et goûtons… Douze petites portions sur une assiette allongée de 25 cm…


La sak suka, mélange d’aubergine, autres et herbes est tout à fait correcte et fidèle à ce qu’elle doit être. Même observation avec le Domates Ezmesi, une sorte de sauce de tomate bien épicée et typique des entrées turques. Le yaourt au épinard est un peu compacte et sans grand intérêt. Mais la où cela se gâte, c’est quand je m’aperçois de la germanisation de certaines de ces salades…Je ne me rappelle pas d’avoir vu en Turquie de salade de légumes avec une mayonnaise type salade russe, et ce n’est vraiment pas du tout à quoi ce que je m’attendais…Et de plus...de la mayonnaise sucrée comme appréciée dans le Nord de l’Europe…Vraiment inopportun…Le humus est ni bon, ni mauvais et me semble être un peu fade. La salade de céleri râpé type rémoulade est la seconde ineptie de cette assiette semblable à la « salade russe ». Le yaourt à la menthe est par contre très bon, les haricots blancs en sauce tomate passables, le feuilleté au fromage de brebis correct. Bref…une entrée très très quelconque avec en plus une décoration un peu chargée…




En plat principal, un Buhara kebab, plutôt rare sur les cartes, de l’agneau farci aux pignons et raisins secs avec du riz. La viande est parfaite, cuite sur le grill avec ce goût si particulier et remplie de farce, avec un riz également aux pignons ainsi qu’un piment vert grillé venant de Turquie. Mais là ou je me dis que c’est définitivement « perdu »…c’est de voir sur cette assiette, un champignon de paris ratatiné, un bout de brocoli sur-cuit, deux grosses rondelles de carottes, une demi pomme de terre, des tranches d’oranges… Aie aie…. Pas que le plat soit mauvais, mais ces accompagnements n’ont strictement rien à faire sur cette assiette… J’oubliais de signaler que l’on m’amena également une salade mixte… comme si cela ne suffisait pas ! Pas que celle-ci fut mauvaise, mais à nouveau cela n’avait rien avoir avec une cuisine turque, simplement la pour contenter une clientèle habituée à toujours avoir une salade d’accompagnement.




Bref un repas vraiment quelconque avec une cuisine complètement transformée aux goûts locaux. Décevant et peu compréhensible sachant que j’ai déjà mangé admirablement turc en Allemagne.